Accueil Sports Football Diables rouges

Roberto Martinez dithyrambique avec les Belges de Milan: «De Ketelaere laisse sans voix»

Dans la presse italienne, le sélectionneur national encense les Diables rouges qui évoluent dans les deux clubs milanais.

Temps de lecture: 2 min

C’est assez rare de voir le sélectionneur national aussi bavard ! Dans une interview accordée au célèbre quotidien italien La Gazzetta Dello Sport, l’Espagnol a évoqué les Diables rouges qui ont été transférés cet été à l’AC Milan et à l’Inter Milan.

Concernant Divock Origi, Roberto Martinez a tenu des propos assez étonnants alors qu’il ne lui a jamais tellement fait confiance depuis qu’il est à la tête de la Belgique. « Divock Origi est très mature. Il a le privilège d’avoir évolué durant des années dans un vestiaire comme celui de Liverpool. Malgré le fait qu’il n’ait pas souvent été titulaire, il a régulièrement décidé des fins de matchs. Il a ce don : dans les fins de matchs, il peut toujours se révéler en étant décisif. »

CDK encensé

Par contre, et il l’a déjà démontré à de nombreuses reprises, le sélectionneur fédéral est tombé très vite sous le charme de Charles De Ketelaere, transféré récemment du Club de Bruges à l’AC Milan pour près de 35 millions d’euros : « De Ketelaere vous laisse sans voix par son aisance technique et son élégance. Il a cette qualité de coordination, notamment dans la dernière passe et dans la frappe au but, que peu de joueurs ont à son âge en Europe. » Avant d’ajouter : « Il a de l’intelligence pour s’adapter à toutes les zones offensives. Il sait le faire grâce à sa technique au-dessus du lot. J’espère qu’il pourra s’inscrire dans les grands noms du football rossonero. »

Dans l’autre camp milanais, c’est le retour de Romelu Lukaku qui a alimenté fortement les discussions ces derniers mois. « Je ne suis pas surpris par son choix car je sais qu’il souhaitait revenir à tout prix à Milan », avoue Roberto Martinez. « Il avait beaucoup donné à l’Inter, entre la finale d’Europa League et le Scudetto, et il a créé un lien indéfectible avec les Interistes depuis lors. Plus qu’un club, il a épousé un sentiment. On parle de cœur et pas seulement de football. Il peut s’adapter à différents systèmes, ce n’est pas vrai qu’il ne joue que d’une seule façon. Je n’ai aucun doute sur l’impact qu’il aura sur l’Inter et la Serie A. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb