Accueil Sports Football Diables rouges

Dans une charnière centrale en chantier, le Diable rouge Arthur Théate a une carte à jouer à Rennes

En pleine reconstruction, la charnière centrale rennaise va devoir rapidement trouver des automatismes, et du soutien devant, pour tenter de se remettre, dès samedi à Monaco (17h), du faux départ contre Lorient la semaine dernière.

Temps de lecture: 3 min

Alors que Nayef Aguerd, le taulier de l’an dernier, s’est envolé pour West Ham et que Warmed Omari, la révélation à ses côtés, est éloigné jusqu’à octobre par une pubalgie, Bruno Genesio a aligné dimanche deux défenseurs centraux à peine débarqués de l’avion.

L’international gallois Joe Rodon, 24 ans, prêté par Tottenham, arrivé tout juste 4 jours plus tôt, a été préféré à Loïc Badé, décevant l’an dernier mais très utilisé pendant la préparation.

A côté de lui, le Belge Arthur Théate, 22 ans, faisait office de vétéran avec tout juste une semaine de plus en Rouge et Noir.

Il avait cependant eu l’occasion de montrer sa personnalité et son efficacité lors du dernier match de préparation le 30 juillet face à Aston Villa le 30 juillet (1-2), marquant même d’une tête décidée sur un coup franc joué en deux temps par Benjamin Bourigeaud et Lovro Majer.

Face aux Lorientais, l’ancien joueur de Bologne a aussi marqué, mais contre son camp, en coupant un centre…

« Sérieux et encourageant »

« Arthur est malheureux sur le but, mais ça peut arriver », a déclaré Genesio. « Pour moi, ça a été un match sérieux et encourageant, compte tenu du fait que c’était leur premier match ensemble. Et, on sait que, dans une charnière, l’association et la complicité sont des choses très importantes », a-t-il ajouté.

Il aurait espéré avoir sa charnière plus tôt dans l’été pour la préparation, mais la cellule de recrutement rennaise a longtemps tâtonné, d’autant que les premières pistes n’ont pas abouti : le Sud-Coréen Kim Min-Jae a filé de Fenerbahçe à Naples, le Brésilien Morato est resté au Benfica…

Mais avec 64 % de possession rennaise contre Lorient, les deux nouveaux défenseurs « ont été peu sollicités », a reconnu Genesio. Ils le seront probablement beaucoup plus à Monaco.

Or Rennes, qui reconnaît viser « plus haut » que sa 4e place de la saison dernière, a déjà grillé un joker et n’a pas le droit à l’erreur face à un concurrent direct au podium.

Mais les défenseurs centraux ne sont pas seuls sur le terrain. Ils peuvent déjà compter sur l’expérience du gardien Steve Mandanda, arrivé cet été pour sécuriser un poste où les fragilités d’Alfred Gomis ont coûté des points l’an dernier.

L’ex-Marseillais a déjà montré face à Lorient qu’il était bel et bien un élément fort du nouveau Stade Rennais.

« Pas le mordant habituel »

En revanche, le nouvel axe défensif n’a pas été aidé par les joueurs de champ. Sur le flanc droit, le sort du capitaine Hamari Traoré, en fin de contrat en 2023, n’est pas encore scellé et cela peut évidemment peser sur la stabilité de l’ensemble de l’arrière-garde.

Au milieu de terrain, les errements de plusieurs joueurs, à commencer par Majer, perdu dans des gestes superflus, ont pesé lourd dans la défaite inaugurale.

Et devant, l’attaque a manqué de fluidité et de réussite. Il aurait suffi que l’un ou l’autre des 20 tirs tentés entre pour changer la physionomie du match.

« L’équipe n’avait pas le mordant habituel », a résumé Flavien Tait dimanche. « On a manqué de tranchant dans un peu tous les secteurs », a renchéri Baptiste Santamaria jeudi. « Plus on va enchaîner les matches, mieux on sera physiquement ».

Et l’arrivée du prometteur Arnaud Kalimuendo (20 ans), annoncée jeudi soir, pourrait faciliter les choses.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb