Accueil Sports Cyclisme

Tim Merlier: «Chez Quick-Step, les sprinters n’ont jamais échoué»

Leader belge pour l’Euro, ce dimanche à Munich, le double champion de Belgique approche de la séquence la plus importante de sa carrière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un soleil franc se reflète dans les immenses baies vitrées du Messe München, espace qui accueille pour quelques jours les compétitions cyclistes de l’Euro, mais la touffeur qui menace d’enserrer la région en ce week-end d’Assomption est dissipée par un vent issu des montagnes, pas si lointaines. Les contreforts verdoyants des Alpes défileront derrière le peloton dimanche après-midi, mais ces jolis panoramas sont un leurre : le parcours est taillé pour les sprinters.

Un an après le sacre du puncheur Sonny Colbrelli, qui avait fini par faire plier Remco Evenepoel dans les raidards trentinois, le maillot distinctif devrait cette fois se poser sur les épaules musclées d’un pur finisseur.

Celles de Tim Merlier ? Le champion de Belgique (29 ans) émarge à la catégorie des favoris, à l’instar de Fabio Jakobsen, Arnaud Démare, Bryan Coquard, Alexander Kristoff, Giacomo Nizzolo, Alberto Dainese, Matteo Trentin, Pascal Ackermann, Sam Bennett ou Mads Pedersen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs