Accueil Monde États-Unis

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Des coups de poignard rageurs reçus d’un individu surgissant devant des centaines de spectateurs ce 12 août alors qu’il venait à peine de prendre place sur la scène : la vie de Salman Rushdie vient à nouveau de basculer, cette fois à New York où il vivait depuis plus de deux décennies. À l’heure où ces lignes sont écrites, l’on ignorait encore si le célèbre écrivain britannique et américain d’origine indienne allait survivre à l’agression dont il a été victime.

Son funeste destin s’était dessiné à son corps défendant quand, le 14 février 1989, l’ayatollah Ruhollah Khomeiny, « guide suprême de la révolution islamique » avait émis une fatwa (édit islamique) de Téhéran condamnant l’écrivain à mort pour blasphème et apostasie pour son roman Les Versets sataniques. Salman Rushdie fut sans doute le premier étonné, car il n’affichait pas une volonté d’attaquer l’islam frontalement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par HERMAN Romuald, lundi 15 août 2022, 18:21

    « 1989. Le directeur de la Grande Mosquée de Bruxelles, Abdallah al-Ahdal, et son bibliothécaire, Salem el-Beher, sont abattus par des membres des Soldats du droit pour avoir dénoncé la fatwa contre Salman Rushdie ». On peut supposer que les membres des Soldats du droit (faut oser s’appeler comme ça pour des crapules qui ne reconnaissent aucun droit sauf le leur) auront eu chacun 6 avocats minimum comme Dutroux (par exemple) et qu’il y a longtemps qu’ils sont libérés ! Avec études payées (comme pour l’ex-femme de Dutroux, Mme Michelle Martin) et CPAS ou réinsertion via discrimination positive, comme les femelles (j’emploie ce terme sciemment et avec mépris) de DAESH rapatriées par nos soins à nos frais avec leurs gosses « graines de futurs terroristes »…

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 14 août 2022, 9:45

    Ce qui est arrivé est un drame. Ce n'est pas le premier et malheureusement je crains qu'il y en ait d'autres. Le plus inquiétant dans cette affaire, c'est la peur de s'opposer aux propos de l'islam radical ou de les critiquer. Que ce soit chez les décideurs ou dans les médias.

  • Posté par collin liliane, mardi 16 août 2022, 10:30

    @Raspe Etre d'un avis a opposé au vôtre reviendrait à polluer un forum? Magnifique, ce goût profond que vous avez pour la liberté d'opinion ... Quant à l'intervention d'un juge, vous faites rire. N''y comptez pas car il n'y a rien qui puisse la justifier et je vous mets au défi de prouver le contraire. A tout hasard, je vous signale que dire qu'un incendiaire mérite le sort qu'il réservait à d'autre est une opinion et non un appel au meurtre comme votre esprit délirant a tendance à l'affirmer. Ceci dit, vous avez parfaitement le droit de continuer à vous ridiculiser en parlant de foirum et en pleurnichant chaque fois qu'un commentaire vous déplait, ce qui constitue d'ailleurs l'essentiel de vos contributions dont on attendrait en vain une quelconque information vérifiée. Mais merci de reconnaître enfin vos affinités profondes avec une dangereuse doctrine politico-religieuse conquérante, anti- démocratique et misogyne.

  • Posté par Raspe Eric, mardi 16 août 2022, 8:39

    Ce n'est pas un devoir civique de dénoncer TOUS les adeptes de la religion islamiste qui est bien plus riche que la caricature que vous en faites, collin. C'est un crime qui tombe sous le coup de la loi Moureaux. Il est un devoir civique de le dénoncer. Notez que je ne suis pas musulman mais j'en connais qui applique les aspects lumineux de cette religion et qui valent bien mieux que vous. La meilleure manière de restaurer votre image sociale, c'est de ne plus polluer ce qui grâce à des personnes comme vous n'est qu'un vulgaire foirum même pas digne des réseaux asociaux. Il est grand temps qu'un juge s'occupe de votre cas et de vos semblables.

  • Posté par collin liliane, mardi 16 août 2022, 0:27

    @Raspe Ce qui est un devoir civique, c'est de dénoncer tous ceux qui acceptent le coran, ses consignes de non-fréquentation des juifs et des chrétiens, son infini mépris des femmes, son intolérance à toute forme de critique qualifiée immédiatement de blasphème et ses appels nombreux à la guerre sainte et à l'élimination des mécréants. Et ce qui est ridicule, ce sont les crypto-musulmans qui pensent pouvoir cacher leur appartenance religieuse, alors que tous leurs propos dégoulinent de soumission et de mauvaise foi et tentent d'inverser les rôles . A ce propos, vous n'avez pas encore qualifié les propos Malka de racistes, votre tactique de dénigrement favorite. (Voir: Richard Malka sur Salman Rushdie: «Les gens ne sont pas très courageux»).

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs