Accueil Monde Asie-Pacifique

Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manœuvres militaires

« Le 15 août, le Théâtre oriental de l’Armée populaire de libération chinoise a organisé une patrouille de préparation au combat interarmées multi-services et des exercices de combat dans la mer et l’espace aérien autour de Taïwan », a déclaré l’armée chinoise dans un communiqué.

Temps de lecture: 3 min

La Chine a annoncé lundi avoir organisé de nouveaux exercices militaires autour de Taïwan, où cinq parlementaires américains sont en visite, deux semaines après la venue de Nancy Pelosi qui avait déjà déclenché la colère de Pékin.

« Le 15 août, le Théâtre oriental de l’Armée populaire de libération chinoise a organisé une patrouille de préparation au combat interarmées multi-services et des exercices de combat dans la mer et l’espace aérien autour de Taïwan », a déclaré l’armée chinoise dans un communiqué. La délégation américaine, dont la visite n’avait pas été annoncée, est arrivée dimanche soir à Taipei et devait rencontrer la présidente de l’île, Tsai Ing-wen, lundi, avant une réception organisée au ministère des Affaires étrangères. Le déplacement de deux jours porte essentiellement sur le commerce, la sécurité de la région et le changement climatique, selon l’Institut américain à Taïwan, l’ambassade de facto des États-Unis dans l’île.

Taipei a accusé la Chine d’avoir pris prétexte de la visite de Mme Pelosi pour s’entraîner à une invasion. En réponse, les Etats-Unis ont réaffirmé leur engagement dans la région. Cette fois encore, Pékin a vivement critiqué la visite des parlementaires. « Les politiciens américains devraient cesser de jouer avec le feu sur la question de Taïwan », a commenté l’agence officielle Xinhua.

« Une dissuasion solennelle »

Les nouvelles manœuvres constituent « une dissuasion solennelle contre les États-Unis et Taïwan qui continuent à jouer des tours politiques et à saper la paix et la stabilité à travers le détroit de Taïwan », a déclaré Shi Yi, porte-parole du commandement du Théâtre oriental de l’armée chinoise, dans un communiqué, promettant de « défendre résolument la souveraineté nationale ».

Les parlementaires américains – un sénateur et quatre représentants, des démocrates et un républicain – vont également rencontrer le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu, selon le ministère taïwanais des Affaires étrangères.

Joseph Wu a salué cette visite dans un communiqué : « Alors que la Chine continue à faire monter les tensions dans la région, le Congrès américain a de nouveau envoyé une délégation de haut niveau à Taïwan, démontrant ainsi une amitié qui n’est pas effrayée par les menaces de la Chine et souligne le soutien résolu des Etats-Unis envers Taïwan ».

La Chine estime que Taïwan, peuplée d’environ 23 millions d’habitants, est l’une de ses provinces, qu’elle n’a pas encore réussi à réunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinoise (1949).

Opposé à toute initiative donnant aux autorités taïwanaises une légitimité internationale, Pékin est vent debout contre tout contact officiel entre Taïwan et d’autres pays.

Dans son point quotidien, le ministère taïwanais de la Défense a affirmé dimanche avoir détecté 22 avions et six navires chinois opérant près du détroit. 11 des avions ont dépassé la ligne médiane, une démarcation non officielle entre Taïwan et la Chine que Pékin ne reconnaît pas.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 17 août 2022, 13:41

    En bonne diplomatie, une demarche comme ces visites de parlementaires US a Taiwan se doit de poursuivre un but. Quel est-il? En a-t-on fait au departement d’etat une analyse couts-benefices? On a l’inquietante impression que..non.

  • Posté par Patric Stun, lundi 15 août 2022, 14:40

    Qu’ils y aillent. C’est comme les pèlerinages à Kaboul à une certaine époque. On sait comment tout cela s’est terminé.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, lundi 15 août 2022, 17:51

    Vous vivez vraiment aux US?

  • Posté par Mauer Marc, lundi 15 août 2022, 11:38

    Dans la mesure où quoi qu’on leur réponde, les chinois n’infléchissent ni leur dialectique ni leur arrogance, je commence à trouver le langage posé de l’occident un peu mièvre ! Nous nous conduisons avec tellement de retenue, qu’il n’est absolument pas surprenant qu’ils nous prennent pour très faibles ! Bien qu’ils aient constaté que l’escapade ukrainienne de VP n’avait pas eu les résultats escomptés, voire, exactement l’inverse ! Je trouverais de bon ton que l’occident réponde sur le même ton cinglant que celui que la Chine se permet d’utiliser ! Cela ne servirait que notre égo, mais peut-être celui-ci a-t-il parfois son importance … J’aimerais tellement lire : «L’occident n’a aucune menace ni aucun ordre à recevoir de la Chine ! ». J’en ai assez que personne n’ose répondre sur le même ton aux dictateurs : Xi, VP, Kim la baudruche … Un regain de fierté nous ferait le plus grand bien !

  • Posté par Luypaert Maxime, lundi 15 août 2022, 12:16

    Je remarque que notre dépendance économique envers la Chine n'est pas de nature à nous permettre de gonfler les biceps à outrance. Ce qui a été infligé aux russes nous retombe sur la figure, vous n'êtes pas sans le savoir , ce devrait déjà être un signal. D'autre part, l'Occident , USA inclus, n'a pour l'instant plus les moyens d'engager un conflit de type ukrainien à Taïwan. . Quant au ton à utiliser face aux dictateurs, les USA sont aux abonnés absents. Peut-être que von der Leyen........ ??

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une