Accueil Culture Musiques

Gaume Jazz: le triomphe de la qualité

Ce 38e Gaume Jazz fut un des plus riches. Le public y a participé nombreux, malgré la chaleur.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 6 min

Le Gaume Jazz s’est terminé dimanche soir aux rythmes emballants du JEMM Music Project, un sextet italien qui s’amuse (et nous amuse) avec sa musique immédiate, franche, enthousiasmante, dansante et pleine de sonorités particulières. Basse, batterie, sax, trombone, mais aussi vibraphone et un Max Castlunger bondissant qui passe du balafon au steeldrum, du hang au chalumeau et au zurna. Ce fut la fête sous le grand chapiteau érigé à Rossignol, qui ponctuait magnifiquement ces trois jours de festival.

Ce fut d’ailleurs la fête tout au long du Gaume Jazz. la fête à la musique, à la découverte, à la création, à la créativité. Ce 38e Gaume Jazz fut un des plus riches auxquels j’ai assisté. Et le public y a participé nombreux, malgré la chaleur : on se pressait sous les chapiteaux, dans la salle de théâtre et dans l’église St-Nicolas. Je vous ai déjà parlé des journées du vendredi 12 et du samedi 16, voici les trois concerts à retenir du dimanche 14.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs