Accueil Culture

L’Intime Festival, dixième chapitre

Ce vendredi, Emmanuelle Devos inaugure l’Intime Festival de Namur en lisant « Madame Bovary » de Flaubert. Belle mise en bouche pour ce festival littéraire pas comme les autres.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Ça commence donc fort à l’Intime Festival : Emma lue par Emma. Bovary par Devos, deux César et un Molière : la classe. Mais la suite du festival, toujours mené par Chloé Colpé avec l’aide de Sylvie Baillul et, bien sûr, de Benoît Poelvoorde, sera tout aussi excitante. L’Intime est devenu, en quelques années, « le » rendez-vous des amateurs de lecture et de littérature de Belgique et d’ailleurs. L’événement fête son dixième épisode ces 19, 20 et 21 août.

« L’Intime, c’est davantage que la littérature », insiste Chloé Colpé. « La littérature reste notre grand-route mais, depuis le début, nous avons creusé du côté du théâtre, du cinéma, de l’illustration, de la photo. Le nœud de notre travail, c’est l’intime. Il doit être au cœur du propos. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs