Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Stroeykens, Raman, Esposito: à Saint-Trond, Felice Mazzù a mis en exergue son «people management»

Outre le troisième succès en quatre matches de championnat, on a pu observer au Stayen la bonne gestion des attaquants anderlechtois par leur entraîneur. Une donne importante sur le long terme qui se prépare dès le début de la saison.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pour la troisième fois de rang cette saison, Anderlecht a passé trois buts à son adversaire. Si cela pouvait être prévisible face à Seraing et Paide Linnameeskond, c’était moins attendu au Stayen où le Sporting a souvent bien eu du mal à s’extirper du piège tendu par les Canaris. Dimanche, à quelques rares moments près, le RSCA a totalement maîtrisé son sujet. En plantant, donc, trois banderilles des œuvres de Lior Refaelov, Fabio Silva et Benito Raman. Comme par hasard, trois individus qui postulent pour les deux places les plus hautes sur l’échiquier lors du barrage aller de Conférence League sur le synthétique des Young Boys de Berne ce jeudi (19h). Avec Mario Stroeykens, qui a fêté sa toute première titularisation chez les professionnels dans le Limbourg, et Sebastiano Esposito, l’autre gros coup du mercato anderlechtois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs