Accueil Sports Football Football à l'étranger Angleterre

Violent accrochage entre Tuchel et Conte: les deux entraîneurs risquent une lourde suspension

L’entraîneur de Chelsea, Thomas Tuchel, et son rival de Tottenham Antonio Conte, qui se sont accrochés violemment lors du match nul 2-2 à Stamford Bridge la veille, ont été accusés de conduite inappropriée, lundi par la Fédération anglaise (FA).

Temps de lecture: 3 min

La Fédération anglaise de football (FA) a ouvert une enquête à l’encontre des entraîneurs Thomas Tuchel et Antonio Conte suite à leur vive altercation à l’issue de la rencontre entre Chelsea et Tottenham Hotspur, dimanche. La FA accuse les deux coaches de « comportement inapproprié » et estime qu’ils ont violé le règlement de la FA. Tuchel et Conte, qui ont récolté un carton rouge pour cette échauffourée (90e+8), devront s’explique d’ici jeudi. Ils risquent une lourde suspension de banc à la suite de leur altercation.

Dominés et menés au score, les Spurs ont égalisé (68e, 1-1) après que l’attaquant de Chelsea Kai Havertz a été victime d’une faute non signalée par l’arbitre. Conte est allé chambrer le banc de Chelsea, ce qui n’a pas plu à Tuchel. Les deux hommes ont dû être séparés. Lorsque Chelsea est repassé devant grâce à Reece James. Tuchel n’a pas caché sa joie et a déboulé devant le banc de Tottenham pour fêter ce but (77e, 2-1). Conte avait la tête baissée et ne l’a pas vu.

Tottenham a égalisé dans les arrêts de jeu par Harry Kane (90e+6, 2-2) alors que Cristian Romero, le défenseur des Spurs, avait tiré les cheveux de Marc Cucurella, le milieu des Blues. Ce geste avait échappé à l’arbitre. Ce qui ne lui a pas échappé en revanche, c’est la poignée de main musclée entre les deux hommes au coup de sifflet final. Ils ont tous deux été exclus et risquent une suspension.

Après la rencontre, Conte a tenté de marginaliser l’incident. « Je ne veux pas commenter la situation, ce n’est pas la chose la plus importante. S’il y a un problème, c’est entre moi et lui. Si je suis exposé à de l’agressivité, je deviens agressif à mon tour. Je déteste perdre, surtout après avoir déjà perdu trois fois contre ce même coach l’an dernier. Vous connaissez ma mentalité de gagneur. »

Le coach allemand a également relativisé l’affaire au micro de la BBC. « Quand on s’est serré la main, on s’est regardé dans les yeux et Antonio et moi avions des opinions différentes, donc il y avait de l’émotion. C’était un peu chaud, mais il n’y a pas de problème. Ce sont des émotions, c’est comme ça dans le football, ça ne sert à rien de commenter et d’envenimer les choses. C’est le sport, c’est la Premier League et on adore ça, non ? »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Angleterre

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb