Accueil Sports Autres sports

Sans Nina Derwael, c’est possible aussi

La championne olympique de gym Nina Derwael, qui prépare le Mondial de Liverpool, est fière de l’Euro réussi par la Belgique, sans son concours. Elle se jugeait insuffisamment préparée et a vécu ces championnats comme consultante.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans ce sourire qui plisse ses yeux en amande, elle concède que « cela piquait un peu », là, dans les entrailles, lorsque ses copines montaient sur le praticable, face à ces engins qu’il faut apprivoiser en douceur. Une fois n’est pas coutume, Nina Derwael a vécu les championnats européens de gym artistique dans la peau et le fauteuil d’une consultante de luxe, pour la chaîne flamande Sporza.

Double championne d’Europe aux barres asymétriques (Cluj 2017 et Glasgow 2018), la Limbourgeoise avait logiquement laissé de place au sein du quintet belge, au bout d’une année post-olympique où la jeune femme (22 ans) s’est octroyé une pause. Parenthèse régénératrice où elle a pris du temps pour elle et son couple, pour ses projets de vie, tout en remportant au passage la version flamande de « Danse avec les Stars ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs