Accueil Culture Livres

La folle histoire des manuscrits de Céline

Jean-Pierre Thibaudat en donne sa version et compare la version publiée de « Guerre » à son propre décryptage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Nous remarquions, dans l’édition de Guerre publiée par Gallimard en mai dernier, comment François Gibault, en avant-propos, évacuait, entre autres choses, l’histoire des manuscrits disparus et retrouvés de Louis-Ferdinand Céline. Jean-Pierre Thibaudat, ancien journaliste à Libération , avait révélé l’an dernier être en leur possession. Il en avait hérité de personnes sur l’identité desquelles plusieurs hypothèses avaient été avancées, sans pouvoir être confirmées. Jean-Pierre Thibaudat avait révélé une seule chose pour expliquer sa longue rétention des documents : on lui avait demandé de ne pas les rendre publics avant la mort de Lucette Destouches, veuve Céline – en 2019, à 107 ans. Les ayants droit de celle-ci, François Gibault et Véronique Chovin, avaient porté plainte pour recel et étaient entrés en possession des manuscrits. En octobre paraîtra Londres

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs