Accueil Monde Proche-Orient

Israël: toujours plus puissante, l’extrême droite se divise en vue des prochaines élections

Le leader de Force juive, Itamar Ben Gvir, a annoncé rompre avec le parti sioniste religieux pour le prochain scrutin législatif. Résultat d’une longue marche vers l’autonomie et vers le renforcement du camp radical.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il se sent suffisamment fort pour tenter sa chance seul. Itamar Ben Gvir devait, comme lors des dernières élections, faire liste commune avec Bezalel Smotrich. Mais la popularité du premier a augmenté lors de cette dernière année, à tel point qu’il réclame une meilleure répartition des sièges que leur promettent les sondages – une dizaine, sur les 120 que compte la Knesset. Demande ignorée par le second, chef du parti sioniste-religieux.

« J’ai essayé par tous les moyens de réaliser l’unité entre nous, mais puisque Bezalel a refusé toutes mes concessions, je déclare ce soir de tout cœur que Force se présentera seul aux élections », a déclaré Ben Gvir lundi soir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, vendredi 19 août 2022, 15:31

    Le Soir montre une fois de plus sa sympathie pour les dirigeants palestiniens islamistes et terroristes en "omettant" de pouvoir mettre un commentaire sur l'islamiste Abbas. Un oubli...???

  • Posté par Christian BOULET, mercredi 17 août 2022, 23:11

    C'est étrange Le Soir : on peut commenter cet article, mais pas celui sur les propos nauséabond d'Abbas...

  • Posté par Duvivier Véronique, mercredi 17 août 2022, 17:10

    C'est rassurant le nombre de voyous qui sont portés par la populace. Trump, Bolsonaro,... Ils sont propulsés par les anti-tout et autres suprémacistes. Et donc selon lui il faut envoyer les deux membres de la liste arabe en Europe. ça valait la peine d'étudier le droit...Il aurait mieux valu lui faire étudier l'Histoire / géo et lui apprendre les vertus du dialogue (mais je sais c'est un gros mot).

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs