Accueil Société Régions Bruxelles

Interdiction de la mendicité infantile à Bruxelles: le bras de fer juridique continue

En dépassant le délai légal pour se prononcer sur son annulation réclamée par plusieurs associations, le ministre des Pouvoirs locaux Bernard Clerfayt a « par défaut » ouvert la voie à la mise en application de ce règlement polémique. L’avocat des ASBL concernées dénonce ce qu’il qualifie d’« un accord politique ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La guerre juridique déclarée autour du règlement visant à interdire la mendicité infantile dans le centre de Bruxelles semble loin d’être achevée. En témoignent les derniers rebondissements relatifs à ce dossier, rapportés au Soir. Le 28 mars 2022, pour rappel, la Ville de Bruxelles décidait d’approuver ce texte ouvrant la possibilité d’infliger une sanction administrative communale de 350 euros aux parents surpris en train de mendier avec un enfant de moins de 16 ans – uniquement en cas de récidive, et après notification d’un premier avertissement. Si le règlement en question commence certes par fixer plusieurs balises destinées à prioriser l’intégration des enfants concernés dans un parcours scolaire, c’est bien le sujet des amendes qui a catalysé toutes les critiques depuis lors.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Moritz Montanez, mercredi 17 août 2022, 21:38

    Comment des avocats peuvent-ils défendre des parents qui exploitent des gosses ? Ces parents ne sont pas des infanticides qui ont massacré et qui ont leur histoire. Non, ce sont des parents qui veulent continuer leur sordide exploitation avec des avocats qui n'y voient pas à mal. Quel dévoiement ! Comment ne sont-ils pas rayés du bureau ? Que fait le bâtonnier ? Silence radio, naturellement !

  • Posté par Moritz Montanez, mercredi 17 août 2022, 21:47

    ... barreau ... évidemment

  • Posté par non non, mercredi 17 août 2022, 21:06

    Quels sont les noms de ces associations et/ou ONG nuisibles ?

  • Posté par Bricourt Noela, mercredi 17 août 2022, 19:26

    Donc, des associations sont favorables à la mendicité avec de jeunes enfants. Et pour ces associations, il se situe où l'intérêt de l'enfant? Dans la rue? Même l'hiver ?

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 17 août 2022, 19:09

    La mendicite des enfants est contraire aux droits fondamentaux de toute democratie. Il faut l’interdire, absolument et ne pas en permettre le recours par les eternels avocats d’ONG

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs