Accueil Sports Football Football belge Standard

Mauvais bilan comptable, fragilité défensive: au Standard, défendre doit être l’affaire de tous

Le mauvais bilan comptable de la défense liégeoise est le reflet d’une équipe qui ne fait pas encore assez d’efforts pour protéger les cages d’Arnaud Bodart.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il est facile, évidemment, de taper sur une défense quand l’équipe qu’elle est censée protéger a déjà encaissé neuf buts en quatre matches de championnat. Faisant de cette équipe la plus mauvaise en suivant cet unique critère, titre partagé par Eupen (16e), avec un bilan jamais affiché depuis la saison 2002-2003. Pour le Standard, les raisons de ce faux-départ auraient pu se trouver ailleurs, dans les gants perméables d’un gardien hésitant ou dans les pieds trémulants d’attaquants maladroits. Eh bien non ! Que reprocher à Arnaud Bodart, spectateur impuissant de cet « open bar » dans son propre rectangle ? Quelles critiques adresser au secteur offensif puisqu’après 360 minutes, le Standard a tout de même inscrit sept buts ? Le cœur du problème, c’est bien la défense ou plutôt « l’animation défensive » qui n’est pas respectée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs