Accueil Économie

Elon Musk, le cow-boy galactique

Visionnaire, audacieux, électron libre, l’enfant terrible de l’Amérique en est devenu le chouchou. Pionnier autant que fantasque, il transforme Wall Street en yo-yo, recule les limites du ciel et s’amuse en feignant le rachat de Manchester United. Savant fou ou génie, qui est l’homme le plus riche de la planète ?

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 6 min

A la fin du repas, il pose lui-même la question à son biographe, Ashlee Vance (1) : « Vous pensez que je suis dingue ? » Non, Elon Musk n’est pas un branquignol farfelu. Un brin timbré, un poil givré, peut-être. Mais fou, comme ces savants hirsutes manipulant des substances dangereuses dans l’espoir de dominer le monde, non. L’entrepreneur du siècle rêve en réalité bien moins de domination que de gloire éternelle. Pour un jour avoir changé le monde, son obsession. Quitte d’ailleurs à l’exporter sur Mars. « Sky is the limit », l’une des devises de la Silicon Valley, ne fait pas partie de son registre. « La première étape consiste à se convaincre que quelque chose est possible, alors il y aura plus de probabilités que cela arrive », se plaît-il souvent à rappeler.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs