Accueil Monde États-Unis

Comment Trump «tient» toujours le Parti républicain

La défaite locale de Liz Cheney est une victoire nationale pour Donald Trump, que seule la Justice semble désormais capable d’arrêter.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 4 min

La déconvenue de Liz Cheney lors de la primaire républicaine du Wyoming est venue doucher ceux qui avaient cru déceler, au fil des scandales, un certain fléchissement dans le soutien à Donald Trump au sein du Great Old Party. Car peu importe ici Harriet Hageman, la vainqueure d’étape à Cheyenne… C’est bel et bien pour la portée hautement symbolique de ce scrutin local que toute la presse nationale avait fait voile vers ce confetti sur la carte politique américaine, avec son unique représentant au Congrès (sur 435 sièges) et ses trois grands électeurs au collège électoral des États-Unis (sur 538).

Exit donc Liz Cheney, porte-voix des républicains anti-Trump à Washington, qui vient encombrer le cimetière politique des opposants républicains au 45e président américain. Comment expliquer l’emprise de cet homme sur « le Parti de Lincoln » depuis six ans ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par D Marc, jeudi 18 août 2022, 10:01

    Liz Cheney n’est sans doute pas une opposante crédible à Trump. Ses positions ultra-conservatrices n’encouragent pas les électeurs républicains qui souhaitent le changement.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs