Accueil Monde États-Unis

Salman Rushdie poignardé: le suspect de l’attaque «surpris» que l’auteur ait survécu

L’Américain accusé d’avoir poignardé Salman Rushdie a déclaré mercredi dans un entretien être « surpris » que l’auteur des « Versets sataniques » ait survécu à l’attaque, perpétrée vendredi lors d’une conférence dans l’Etat de New York.

Temps de lecture: 2 min

Quand j’ai entendu qu’il avait survécu, j’étais surpris », a dit Hadi Matar au New York Post, qui indique l’avoir contacté en prison.

Le suspect, arrêté immédiatement après l’agression, a plaidé samedi non coupable de tentative de meurtre, et doit comparaître à nouveau vendredi devant un tribunal.

M. Matar, 24 ans, n’a pas dit s’il avait été inspiré par la fatwa lancée par l’ayatollah Khomeiny en 1989 depuis l’Iran, appelant à la mort de l’auteur des « Versets sataniques », jugés blasphématoires.

« J’ai de l’estime pour l’ayatollah. Je pense que c’est quelqu’un de remarquable. C’est tout ce que je dirais à ce propos », a-t-il assuré au tabloïd new-yorkais, qui écrit que les avocats de M. Matar, lui ont conseillé de ne pas parler de ce sujet. Hadi Matar a dit au journal avoir lu « quelques pages » du roman de Salman Rushdie.

L’auteur britannique de 75 ans, poignardé une dizaine de fois et évacué en hélicoptère vers un hôpital, a été brièvement placé sous respirateur avant que son état ne s’améliore. « La voie du rétablissement a commencé », avait souligné son agent dimanche.

« Je n’aime pas cette personne. Je pense pas qu’il soit un homme bien », a lancé le suspect au New York Post à propos de l’intellectuel.

« C’est quelqu’un qui a attaqué l’islam », a-t-il ajouté. En regardant des vidéos de l’auteur sur YouTube, il l’a trouvé « hypocrite », a-t-il poursuivi.

Il a assuré ne pas être en contact avec les Gardiens de la révolution iraniens et avoir appris la présence de M. Rushdie à une conférence d’un centre culturel à Chautauqua, dans le nord-ouest de l’Etat de New York, par Twitter.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 18 août 2022, 9:45

    C'est une remarque qui semble en tout cas démontrer son intention de tuer et, en même temps, sa conviction d'obéir à un ordre "supérieur" puisqu'il plaide non coupable. Quelle stratégie mettre en place face à un endoctrinement aussi profondément ancré ? Comment empêcher les "endoctrineurs" de nuire ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 19 août 2022, 8:19

    Liliane, permettez-moi de vous dire que votre raisonnement est spécieux. Le Coran existe, c'est un fait. Je l'ai lu, ce qui ne signifie pas que j'y adhère sinon je serais musulmane. Il comporte effectivement des injonctions appelant à tuer les ennemis (de l'époque), injonctions universelles s'agissant d'ennemis ou considérés comme tels. Des hommes cruels, ivres de pouvoir, se réfèrent à ces injonctions anachroniques et veulent les mettre au goût du jour, amenant d'autres à les appliquer, convaincus de se comporter en héros. Mon questionnement porte sur la façon de lutter contre ces prédicateurs de haine et ce n'est bien sûr pas sur ce forum qu'une réponse sera apportée, ni dans un dialogue interreligieux.

  • Posté par collin liliane, jeudi 18 août 2022, 23:23

    @Petitjean Puisque vous acceptez les textes de base, ne faites pas mine de vous désoler de l'endoctrinement. Ils vont de pair.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 18 août 2022, 22:36

    "vous êtes".

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 18 août 2022, 22:36

    De fait Madame Petitjean, je suis assez abasourdi de vous voir traitée de "bobos islamos-nazillons-verdoyants-gauchistes". M. Biltiau, je crois que êtes vraiment dans l'excès et l'incompréhension de ce que dit Mme Petitjean.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une