Accueil Sports Tennis

Désillusion pour Rafael Nadal à Cincinnati : l'Espagnol prend la porte dès son entrée en lice

Borna Coric a renversé Rafael Nadal la nuit dernière à Cincinnati.

Temps de lecture: 2 min

«Je dois m’améliorer, je dois m’entraîner, j’ai besoin de jours», a convenu Rafael Nadal, éliminé dès son entrée en lice au Masters 1000 de Cincinnati, mercredi par le Croate Borna Coric, 152e mondial, pour son retour manqué après six semaines d’absence.

«C’est difficile de tirer beaucoup de choses positives de cette rencontre. C’est la vérité», a reconnu l’Espagnol, N.3 mondial, battu 7-6 (11/9) 4-6, 6-3 en presque trois heures au 2e tour.

«J’ai eu mes chances. Dans le tie-break, j’ai eu deux balles de set que j’ai mal jouées. Et puis j’ai effectué un mauvais troisième set. C’est tout», a-t-il encore résumé.

Le recordman du nombre de Grands Chelems remportés (22) depuis ses sacres à l’Open d’Australie et Roland-Garros cette année, n’avait plus joué depuis le 6 juillet en raison d’une déchirure abdominale, qui l’avait ensuite contraint au forfait avant sa demi-finale à Wimbledon.

«Revenir comme ça, après une période difficile, c’est quelque chose qui est facile à accepter. Et si on peut gagner le premier match, les choses s’améliorent. Mais ce n’était pas le cas aujourd’hui. il est évident que je n’étais pas assez prêt», a-t-il estimé.

«L’essentiel pour moi est de rester en bonne santé. C’est une blessure difficile à gérer, pour être honnête. Une déchirure à l’abdomen, vous ne savez pas quand c’est complètement terminé», a-t-il expliqué.

S’il n’était pas dans le bon rythme et a même été souvent dépassé dans les échanges, le Majorquin de 36 ans n’a pas paru souffrir de l’abdomen. Mais il n’est pas pour autant certain que ce ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

«Quand on a une cicatrice, elle n’a pas assez de flexibilité, alors on la sent. Mais on ne sait pas si on la sent à cause de ça ou si c’est parce que quelque chose ne va pas bien. Je vais probablement faire quelques tests, pour m’assurer que tout se passe comme je le veux», a-t-il dit.

Nadal, à qui il reste 12 jours pour se préparer en vue de l’US Open (29 août-11 septembre), se veut toutefois «positif».

«J’ai pu avoir une semaine d’entraînement ici, en faisant de mieux en mieux chaque jour, beaucoup mieux que la façon dont j’ai joué aujourd’hui, pour être honnête. Je dois aller de l’avant mentalement,je connais le chemin. Je dois commencer à me mettre en mode Grand Chelem», a-t-il conclu.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb