Accueil Monde

Accord européen sur les minerais de sang: un pas dans la bonne direction

Après un an de pourparlers, l’UE accouche d’un texte encadrant le commerce de ces minerais qui financent trafic et conflits, notamment dans l’est du Congo. Une partie des entreprises européennes les utilisant sera obligée de vérifier leur provenance. Une partie seulement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

LUnion européenne s’engage à empêcher que le commerce international des minerais ne finance les seigneurs de guerre, les criminels et ceux qui violent les droits humains  ». Lilianne Ploumen, la ministre néerlandaise du Commerce extérieur, dont le pays assure actuellement la présidence de l’UE, était fière et souriante ce jeudi matin lorsqu’elle a présenté l’accord conclu la nuit précédente entre le Conseil, la Commission et le Parlement européen. «  Cet accord politique sur les minerais de conflit va aider le commerce à œuvrer pour la paix et la prospérité, dans les communautés et les régions partout sur Terre affectées par les conflits armés  », a renchéri la Commissaire au Commerce Cecilia Malmström.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs