Accueil Société Régions Wallonie

Liège, un tram de retard

Englués dans les travaux du tram, les Liégeois en oublieraient que d’autres projets sont sur les rails, comme la cité administrative, l’écoquartier de Coronmeuse ou la rénovation de Droixhe. Sans oublier le schéma de développement communal, en construction, qui doit façonner le Liège de demain.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

S’il y a une ville qui symbolise les tracas des grands travaux, c’est Liège qui remporte la palme. Autant les Carolos ont fait preuve de résilience, las de tant de décennies de morosité, autant les Liégeois n’en peuvent plus. Le bourgmestre, lui-même, en a marre et ne se prive pas de le faire savoir. La faute au tram. Ce projet que Liège traîne comme un boulet mais sur lequel reposent tous les espoirs principautaires. Willy Demeyer est conscient des tracas que cela génère et sait très bien que les habitants lui en incombent la responsabilité, alors que c’est la Région wallonne qui est en charge du dossier et qui devrait tancer le soumissionnaire, Tram’Ardent (formé autour de la société espagnole CAF et de l’entreprise Colas), responsable des travaux et des retards. « Cela a déjà pris un an et demi de retard. Et pour éviter que le chantier ne soit arrêté, la Région a accepté d’abandonner le phasage par tronçon au profit d’un chantier global sur l’ensemble de la ville », relate le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer (PS).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs