Accueil Le choix de la rédaction

Le président du Mouvement pour un cyclisme crédible: «Il s’agit de préserver l’image de Quintana, de l’équipe et du sport»

Le cycliste colombien, disqualifié du Tour de France après avoir été testé positif au Tramadol, n’était pas suspendu et pouvait théoriquement participer au Tour d’Espagne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Surprise, Nairo Quintana annonçait ce jeudi qu’il ne participerait pas au Tour d’Espagne (qu’il a remporté en 2016), préférant « rentrer à la maison, organiser et préparer ma défense au sujet de la nouvelle qui m’est parvenue hier ». En cause : la décision de l’Union Cycliste Internationale de le disqualifier du Tour de France 2022 (sixième place), après un double test positif au Tramadol. La substance, un antalgique puissant, n’est pas recensée dans la liste des produits interdits par l’Agence antidopage (elle est pour l’instant « sous surveillance ») mais est en revanche prohibée par l’UCI, qui la soupçonne d’être à l’origine de nombreux accidents dans le peloton (elle provoque somnolence et perte de concentration).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Le choix de la rédaction

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs