Accueil Société Régions Bruxelles

«Quarante minutes pour faire deux kilomètres»: le président du SLFP Pompiers s’insurge contre le nouveau plan de mobilité à Bruxelles

Eric Labourdette, président du SLFP Pompiers, a fait part à Sud Info de ses doléances quant au nouveau plan de circulation bruxellois, effectif depuis le 16 août dernier.

Temps de lecture: 2 min

L’incompétence a atteint son paroxysme à Bruxelles ! C’est aussi simple que cela ! Les pompiers ont été consultés au préalable, c’est vrai, mais on a émis des remarques, et, comme toujours, toutes nos remarques n’ont pas été prises en compte ». C’est ainsi que le président du SLFP Pompiers Eric Labourdette partage à nos confrères de Sudinfo.be, son mécontentement vis-à-vis du plan voué à apaiser la mobilité bruxelloise.

« Ce mercredi, pour revenir d’une intervention, on a mis quarante minutes pour faire deux kilomètres, c’est-à-dire depuis Etangs Noirs, à Molenbeek, jusqu’à l’avenue de l’Héliport, à Bruxelles, où se trouve la caserne ; ce qui est exceptionnel ! » poursuit Eric Labourdette. Selon lui, avant de diminuer le trafic de transit du Pentagone pour le diriger vers la Petite Ceinture, il aurait d’abord fallu que toutes les conditions soient réunies sur la Petite Ceinture. « La moindre des choses aurait été d’attendre qu’elle soit praticable », souligne le président du SLFP Pompiers.

« J’ai un chef autopompe qui va déposer plainte à la police chaque fois qu’il sera bloqué en intervention parce qu’il a un mal-être psychologique en tant que pompiers depuis qu’on fait tout pour l’empêcher d’aller vite en intervention et de sauver des vies humaines » avertit par ailleurs Éric Labourdette.

Le plan d’« apaisement » de la mobilité dans le Pentagone par la Ville de Bruxelles est entré en vigueur le 16 août. Ce nouveau plan prévoit notamment des mises à sens unique, des filtres et des boucles de circulation. Les autorités cherchent surtout à s’attaquer au trafic de transit dans le Pentagone (le centre-ville de Bruxelles). Si le premier jour de son application n’a pas empêché la création de grosses files dans plusieurs rues, l’échevin de la Mobilité, Bart Dhondt (Groen), ne s’en inquiète pas et estime que ces problèmes sont normaux en période d’adaptation.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo