Accueil Monde France

France: la police ouvre le feu après un refus d’obtempérer, un mort et un homme en état critique

Les faits se sont déroulés sur le parking d’un supermarché, jeudi vers minuit, alors que les forces de l’ordre tentaient de contrôler un véhicule à l’arrêt, signalé volé, selon la source policière.

Temps de lecture: 1 min

Un homme est mort et un autre se trouve entre la vie et la mort, après avoir été touché par des tirs de policiers à l’intérieur d’un véhicule, dans la nuit de jeudi à vendredi à Vénissieux (Rhône), dans la banlieue de Lyon, a appris l’AFP de source policière.

Les faits se sont déroulés sur le parking d’un supermarché, jeudi vers minuit, alors que les forces de l’ordre tentaient de contrôler un véhicule à l’arrêt, signalé volé, selon la source policière. Le conducteur – touché à la tête et qui se trouve en état de mort cérébrale – avait démarré en direction d’un policier, qui a fait usage de son arme, dans des circonstances qui restent à établir, selon cette source. Le passager est mort des suites de ses blessures.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, samedi 20 août 2022, 5:00

    @ COURARD DIDIER : J’ai 64 ans, et j’attends encore que cela m’arrive. Mais, même si cela devait m’arriver, je ne trouverais aucune excuse à des comportements tels que le refus d’obtempérer. Je sais que la mode est à : 1) Ne pas poursuivre les coupables d’infractions à moto, car la poursuite les mettrait en danger 2) Vous allez nous dire la même chose pour les refus d’obtempérer lors de contrôles routiers? Facile de retrouver les coupables ensuite, vu qu’ils roulent avec de fausses plaques (ou ici, avec un véhicule supposément volé). Votre problème est de refuser le lien entre délinquance et éducation. Et même si vous mettez en garde sur le fait que personne n’est à l’abri d’un enfant qui tourne mal, vous semblez penser que statistiquement cela pend au nez de tout parent de la même façon. Ce qui est un scandale intellectuel : les enfants issus de certains milieux sont curieusement sous représentés dans les chiffres de la délinquance. Un coup de chance sûrement ?

  • Posté par Retine Marc, vendredi 19 août 2022, 22:38

    Il ont "joué" et ils ont perdu. Refus d’obtempérer tout est dit, point barre! 2 voyous HS, bonne réaction de la police. Vivants un baveux leur aurait encore trouvé pour la x eme fois un tas de circonstances ou un "vice" pour les libérer et recommencer 3 jours plus tard.

  • Posté par Drizis Pinelopi, vendredi 19 août 2022, 18:33

    Le Soir a t il fait un article sur le touriste espagnol violemment agressé et laissé pour mort par 4 jeunes français sur l'ile de Santorin? Terrible. Ici ne pas oublier que la police ce sont des êtres humains qui ont le droit de se defendre quand on leur fonce dessus, un des policiers est blessé. Il y a eu refus d'obtempérer. Que diraient ceux qui trouvent que les policiers ont eu la gachette lourde si je puis dire, si un de leurs enfants avait été renversé lors de la fuite de ces malfrats? Il faut raison garder. Rétablir l'autorité pour réinstaurer un minimum de respect des lois et de ceux qui doivent les faire appliquer. Anormal que dans certains quartiers français et belges, les pompiers doivent être accompagnés par la police sinon agressés. Droits ET devoirs c'est la base de la democratie et de l'Etat de droit. Lire et relire Platon. Il en parlait déjà dans l'Antiquité.

  • Posté par Mauer Marc, samedi 20 août 2022, 15:09

    Vous dénoncez la base du problème : c’est de refuser la responsabilité de celui qui commet l’acte délictueux, tout en cherchant toutes les mauvaises raisons pour l’excuser, le pardonner, lui donner une seconde chance, que sais je encore. Je ne suis pas un « adorateur de flic », mais je considère que certaines professions devraient être sanctuarisées : policiers, personnel médical, pompiers, professeurs, et décréter que toute acte violent contre l’un de leurs représentants engendrerait automatiquement une mise en examen. Et le refus d’obtempérer en fait partie.

  • Posté par COURARD DIDIER, vendredi 19 août 2022, 17:49

    Damien Malgat: "qui a fait usage de son arme, dans des circonstances qui restent à établir " mais vous semblez être au courant des éléments de l'enquête... Soit vous en faite partie et vous divulguez des secrets d'instruction, soit vous inventer n'importe quoi pour appuyer vos arguments. Quoi qu'il en soit, un policier qui arrête un malfrat en le tuant, qu'on le justifie comme on veut, c'est toujours un échec.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une