Accueil Guerre en Ukraine

Poutine est d’accord pour une inspection de l’AIEA à Zaporijia

Emmanuel Macron a soutenu l’envoi sur place dans les meilleurs délais d’une mission d’experts de l’AIEA dans une conversation téléphone avec Poutine.

Temps de lecture: 1 min

Lors d’une conversation téléphonique avec Vladimir Poutine vendredi, le président français Emmanuel Macron a souligné une nouvelle fois sa préoccupation face aux risques que fait peser la situation à la centrale de Zaporijjia (sous contrôle russe) pour la sûreté et la sécurité nucléaire en Europe. Il a soutenu l’envoi sur place dans les meilleurs délais d’une mission d’experts de l’AIEA à des conditions agréées par l’Ukraine et les Nations unies. D’après un communiqué de l’Elysée, le président russe a « marqué son accord pour le déploiement de cette mission » dans les plus brefs délais. Les deux présidents « se reparleront dans les prochains jours » après échanges des équipes techniques et avant le déploiement de la mission.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Patric Stun, vendredi 19 août 2022, 20:31

    Comme si la Russie avait été contre auparavant.

  • Posté par Patric Stun, vendredi 19 août 2022, 20:30

    Poutine est d’accord? Bizarre, je croyais que c’est l’Ukraine qui n’était pas d’accord et demandait que la centrale soit rendue avant une inspection.

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , vendredi 19 août 2022, 19:35

    Ça c'est vraiment la meilleure de l'année ! On s'introduit par effraction chez un tiers avec un objectif criminel et ensuite le voleur prétend s'y installer et se comporter indûment en nouveau propriétaire des lieux qui se vante d'avour appellé le plombier car il y a une fuite d'eau... Il est vrai qu'en Russie la pratique existe de s'emparer d'appartements d'autrui en faisant signer de force des actes de transfert de propriété aux véritables propriétaires. Ce sont des méthodes qui relèvent du domaine mafieux bien évidemment mais quoi d'étonnant dans un régime mafieux ?

  • Posté par De Kegel André, vendredi 19 août 2022, 18:56

    Même si je n'aime pas Poutine, encore une fois il faut admettre qu'il prouve que des discussions sont possibles. Avec l'autre non.

  • Posté par Grulois Stanislas, vendredi 19 août 2022, 21:53

    Là André vous faites ma soirée. Vous n'aimez pas le dictateur russe ! Je rigole. Mais je rigole. Vois savez quoi ? Il est en train de perdre la guerre et en acceptant cette inspection il veut se refaire une virginité sur le plan diplomatique. C'est un manipulateur. Quant à "l'autre" comme vous dites, il est l'agressè. Normal qu'il n'éprouve aucune confiance envers le dictateur. Il ne peut se coucher devant lui. Il a plus de corones que le russe.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une