Accueil Culture Scènes

Rencontres de Huy: Chez Racagnac, Mamy fait de la résistance

Marionnettes et théâtre d’ombres font les beaux jours des Rencontres de Théâtre Jeune Public. A noter dans vos agendas dès que ces spectacles passent près de chez vous : « Ma grand-mère est une aventurière » (Racagnac Productions) et « Gilgamesh » (Théâtre des Chardons).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il est des signes qui ne trompent pas. Quand un spectacle laisse en vous un sentiment de trop peu, vous savez que vous tenez là une perle rare. Quand le noir se fait, synonyme de The End, et que vous aimeriez rester là pour qu’on remette ça, directement, avec d’autres histoires, un peu comme vous sautiez de tome en tome, enfant, pour dévorer votre BD fétiche, c’est généralement un gage de réussite. C’est exactement ce sentiment, à la fois délicieux et frustrant, que nous a procuré Ma grand-mère est une aventurière (dès 6 ans) de Racagnac Productions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Yousra Dahry ou le versant féminin des «Barons»

Chez Nabil Ben Yadir, on les appelle les Barons. Chez Yousra Dahry, on parle de Draris. Dans les deux cas, c’est l’histoire d’une quête pour trouver sa place dans le monde. Différence de taille : « Kheir Inch’Allah » adopte un point de vue théâtral et féminin. Au Rideau de Bruxelles. Rencontre.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs