Accueil Culture

Vénusberg, des hymnes à la décadence aux couleurs belges

Le jeune groupe belge chante de joyeux hymnes à la décadence. En trois langues.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Essayez d’imaginer ça : Marilyn qui chanterait du Klaus Nomi. Sa voix enfantine et suave, terriblement sexy, mais en allemand, façon cabaret, avec un orchestre d’opéra rock derrière. Non ? Ok, il faudra alors vous écouter les Extremely sad sexy songs de Vénusberg et ce morceau, avant tout autre, digne du « Da Da Da » de Trio (1982) : « Ja Ja ».

« Ja, ja, Ich bumse dich/Ach ! Warum bumst du mich nicht » chante Geneviève Voisin – on vous laisse taper bumsen sur Google Traduction. « Ce morceau, explique la comédienne belge, fondatrice de la compagnie Ah Mon Amour en 2004, aucune radio francophone n’a voulu le passer. Parce qu’il est en allemand. Incroyable, non ? »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs