Accueil Guerre en Ukraine

Fille d’un idéologue russe tuée: Poutine dénonce un «crime ignoble»

« Un crime ignoble, cruel, a mis fin prématurément à la vie de Daria Douguina, une personne brillante et talentueuse dotée d’un cœur véritablement russe », a déclaré le président russe.

Temps de lecture: 3 min

Les services de sécurité russes ont accusé lundi l’Ukraine d’avoir tué la fille d’un idéologue réputé proche du Kremlin, morte dans l’explosion de sa voiture près de Moscou, Vladimir Poutine dénonçant un « crime ignoble ».

Daria Douguina a été tuée samedi soir dans l’explosion du véhicule qu’elle conduisait sur une route près du village de Bolchiïe Viaziomy, à une quarantaine de kilomètres de Moscou.

Journaliste et politologue née en 1992, elle était la fille d’Alexandre Douguine, un idéologue et écrivain ultranationaliste promouvant une doctrine expansionniste et farouche partisan de l’offensive russe en Ukraine. « Le meurtre a été préparé et commis par les services spéciaux ukrainiens », a déclaré le FSB dans un communiqué cité par les agences russes.

Selon la même source, la voiture conduite par Daria Douguina a été piégée par une femme de nationalité ukrainienne née en 1979, identifiée par le FSB comme Natalia Vovk, arrivée en Russie en juillet avec sa fille mineure, née en 2010. Toujours selon le FSB, cette personne avait notamment loué un appartement dans l’immeuble où vivait Douguina et elle s’était rendue samedi à un festival culturel conservateur où la journaliste était elle aussi présente. D’après le FSB, cette femme ukrainienne, s’est ensuite enfuie en Estonie avec sa fille.

Dans un message de condoléances publié par le Kremlin, le président russe Vladimir Poutine a dénoncé un « crime ignoble, cruel » qui a « mis fin prématurément à la vie de Daria Douguina, une personne brillante et talentueuse dotée d’un cœur véritablement russe ».

« Comme journaliste, scientifique, philosophe et correspondante de guerre, elle a servi le peuple et la patrie avec sincérité, illustrant par ses actes ce qu’être une patriote russe veut dire », a-t-il ajouté.

Choc en Russie

La mort de Daria Douguina a suscité un choc en Russie, réveillant le douloureux souvenir des multiples assassinats qui ont ensanglanté la période instable ayant suivi la chute de l’Union soviétique en 1991.

Elle met aussi à mal les efforts des autorités et des médias tenus par le pouvoir qui s’efforcent de convaincre que l’offensive en Ukraine n’a aucune conséquence négative pour la population russe. Or, le conflit est devenu de plus en plus visible ces dernières semaines, avec notamment une série d’explosions en Crimée, péninsule ukrainienne annexée par Moscou où de nombreux Russes passent traditionnellement leurs vacances d’été.

Mise en cause dès samedi par des médias russes estimant que la cible de la voiture piégée ayant tué Daria Douguina était en fait Alexandre Douguine, l’Ukraine avait démenti dimanche toute implication. « L’Ukraine n’a certainement rien à voir avec l’explosion (de samedi) parce que nous ne sommes pas un Etat criminel », a déclaré un conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak.

Promoteur de l’« Eurasisme », une doctrine prônant une alliance entre l’Europe et l’Asie sous direction russe, Alexandre Douguine, qui influence une partie de l’extrême droite française, est visé depuis 2014 par les sanctions de l’Union européenne prises dans la foulée de l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie.

Ces dernières années, l’Ukraine a interdit plusieurs de ses ouvrages, notamment Ukraine. Ma guerre. Journal géopolitique et Revanche eurasiatique de la Russie.

M. Douguine, surnommé par certains médias « le cerveau de Poutine », est parfois présenté comme étant proche du président russe. Mais de nombreux observateurs relativisent son influence supposée au Kremlin.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , lundi 22 août 2022, 20:56

    Les trolls poutiniens, confortablement et lâchement planqués derrière leur pseudo ridicule, resurgissent dès qu'il y a matière à désinformation et pour essayer de donner substance aux élucubrations du Fsb et ses "preuves" créées de toutes pièces... Et ces trolls sont d'autant plus nerveux que manifestement les fissures au sein du pouvoir russe, corrompu jusqu'à la moelle, commencent à apparaître au grand jour.

  • Posté par Martin Roland, lundi 22 août 2022, 19:59

    Un testament. En 2014, lors d'une interview à la TV, Boris Nemtsov mettait en garde contre une guerre en Ukraine. Il a été assassiné à Moscou en février 2015. Voici le retranscription de l'une d'elles: « Putin' ne comprend pas le langage des mots. Qu'est ce qui peut arrêter cet homme ? Je crois que seulement le peuple Russe peut l'arrêter. S'il y a un support silencieux, les hommes seront envoyés au front et ils reviendront à la maison sans leurs jambes ou tués. Avez vous entendu une seule fois les condoléances du commandant en chef suprême envers les familles des soldats tués ? Je pense que la plupart des gens traitent leurs enfants en enfants, et non comme de la chair à canons. Je suis convaincu que si les gens connaissaient les conditions de vie des soldats en service, en train de se battre et qui sont en train de mourir, cela provoquerait un renversement des opinions en seulement quelques jours ! Je crois que les mensonges et la dissimulation de la réalité sont les raisons principales du soutien des gens à Putin'. Toutes ses actions aussi bien à l'intérieur du pays qu'à l'extérieur ne visent qu'à atteindre son but ultime: garder le pouvoir, quoi qu'il en coûte. Putin' voit un énorme danger dans le choix de l'Ukraine pour l'Europe. Il y a un danger pour le putinisme, un danger de son pouvoir car le choix de l'Europe est la démocratie, les élections directes, les changements de pouvoir, les règles de la législation. Dès lors, la marche de Ukraine sur le sentier de l'Europe est une tragédie pour Putin' et aussi une chance pour une Russie libre qui copierait le cheminement Ukrainien. Putin' veut crére un Etat fantoche qu'il appelle « Novorossia ». Maintenant la tête de pont est occupée : il s'agit de Luhansk et Donetsk. Sa seconde mission est d'enfermer complètement la Crimée. Pour y arriver la Russie est en train de préparer l'attaque de Marioupol et la capture de Novoazovk par la suite. De plus, la Russie a encore besoin de Kherson et de Zaporizhzhia. Je pense qu'il y aura de sérieux problèmes . Les sanctions ne pourront pas empêcher la guerre. Seuls des gens qui protestent dans les rues peuvent empêcher la guerre. Je suis en faveur d'arrêter la guerre avec les pays voisins . Je suis pour faire la paix en Ukraine. Je suis en faveur de nous concentrer sur les écoles, l'éducation, les sciences, la culture, les autoroutes, les hôpitaux ... »

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , lundi 22 août 2022, 20:41

    Bravo et merci pour votre initiative combien essentielle ! Que les mots de Boris Nemtsov sonnent juste ! L'occasion également de rendre un vibrant hommage à cet homme courageux, assassiné sur ordre, au pied du Kremlin.

  • Posté par Martin Roland, lundi 22 août 2022, 20:01

    L'interview: https://twitter.com/i/status/1561707476227166209

  • Posté par Lambotte Serge, lundi 22 août 2022, 17:46

    Il est gonflé Poutine .

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une