Accueil Société Enseignement

Rentrée scolaire: les enfants sont-ils devenus ingérables?

A quelques jours de la rentrée, « Le Soir » s’intéresse de près au fonctionnement de l’école. Jour après jour, il décortique cinq questions taboues. Et y répond sans détour. Ce mercredi : les enfants de la génération « Z » sont-ils devenus ingérables ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Ingérables », « plus égocentrés », « violents ». Dans les discussions de comptoir, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire les enfants et adolescents de la génération « Z » – ou plutôt génération « Alpha » pour les post-2010. Avec, en toile de fond, un leitmotiv difficile à révoquer parmi les convaincus : les enfants d’aujourd’hui sont plus difficiles que leurs prédécesseurs, ce qui impacte négativement le climat scolaire. Etat de fait ou discours de « vieux cons » ? Difficile à dire. En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), les données manquent. Dans le cadre de l’objectif d’amélioration du système éducatif, une première enquête évaluant le climat scolaire a eu lieu en mai 2022. Mais les résultats sont toujours en cours d’analyse et il sera impossible d’attester ou non d’une évolution.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Verkaeren Paul, vendredi 26 août 2022, 14:11

    Lorsque j'observe la liste des intervenants: une seule personne enseigne, et encore, en classe privilégiée! Une seule! Pourquoi ne donne-t-on jamais la parole aux enseignants du secondaire qui travaillent en D+ ? Aurait-on peur de dénoncer... la peur qui fait leur quotidien? Les insultes, les menaces, les cours impossibles à donner? Bien bien! Continuons à répéter que tout va bien dans le meilleur des mondes et surtout! mais alors surtout, nions les problèmes réels! Les reconnaître entraînerait l'obligation d'y trouver des solutions. Horreur!

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 24 août 2022, 13:39

    Dans toute évolution, il y a du bon, du moins bon et du mauvais. Les distinguer est important, mais quasiment impossible de façon immédiate, surtout quand les changements sont le résultat de fausses "bonnes idées", qui sont souvent le produit d'un manque de réflexion en profondeur. L' évidence s'impose tout de même progressivement que l'égalitarisme, le laxisme et le libertarisme engendrés depuis mai 68 ont eu une série d'effet pervers extrêmement dommageables dans notre société en général et notamment dans l'éducation des enfants. Et dans l'enseignement, ils se sont merveilleusement combinés avec des débilités du genre "enseignement rénové", "école de la réussite" et autres odes à la médiocrité et à la paresse.

  • Posté par stals jean, mercredi 24 août 2022, 13:39

    Chaque établissement scolaire de Belgique de quelque réseau et niveau scolaire qu'il soit, devrait avoir le droit de refuser et cela de la maternelle à l'Université un "élève" dont le responsable parental n'aurait pas accepté de signer une "Charte", un "cahier des charges" en quelque sorte, qu'il s'engage a respecter et a faire respecter par l'enfant dont il est responsable juridiquement et sera éventuellement pris en charge par l'institution en question...On peut rêver...Bien sur la concurrence que se livre les réseaux avec en toile de fond "le fric, le fric encore le fric", n'autorise pas les établissements scolaires, bien au contraire, et encore moins les enseignants "pris véritablement en otage tout azimut" à revendiquer s'il est mérité un respect de bon alois et à la réciprocité garantie, bien entendu... les "enfants rois", les "parents rois", les "Enseignants rois" les "politicards rois", ça suffit...Comment? Par un contrat bien spécifique, intelligemment bien structuré, bien pensé, obligatoirement signé entre les parties en présence, et cela pour tenter, si faire se peut, de couper l'herbe sous les pieds à ces "enfants" devenus ingérables... Ces "enfants", peut-être, et probablement, mais pas que, loin s'en faut...

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 24 août 2022, 10:09

    Nier que d’une manière générale, il y a plus d’incivilités, de violences, commises par les jeunes me paraît vraiment décalé par rapport à la réalité ! Et s’accrocher à ce mythe grotesque que c’est l’enfant dans sa pureté ignorante qui va nous apprendre les choses … C’est tout aussi idiot ! Et le comparatif tableau / tablette est du même tonneau ! Quant à l’apprentissage sur le net, tant qu’il n’y aura aucune autorité pour réguler ce qui y circule, ils trouveront tout et son contraire … mais je suppose que l’on m’objectera qu’ils sont tout à fait capables de faire le tri ? Grotesque aussi, même les adultes n’y arrivent que péniblement !

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 24 août 2022, 10:09

    Nier que d’une manière générale, il y a plus d’incivilités, de violences, commises par les jeunes me paraît vraiment décalé par rapport à la réalité ! Et s’accrocher à ce mythe grotesque que c’est l’enfant dans sa pureté ignorante qui va nous apprendre les choses … C’est tout aussi idiot ! Et le comparatif tableau / tablette est du même tonneau ! Quant à l’apprentissage sur le net, tant qu’il n’y aura aucune autorité pour réguler ce qui y circule, ils trouveront tout et son contraire … mais je suppose que l’on m’objectera qu’ils sont tout à fait capables de faire le tri ? Grotesque aussi, même les adultes n’y arrivent que péniblement !

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs