Accueil Culture Cinéma

Isabelle Carré à propos de «La dérive des continents (au Sud)»: «J’ai besoin de la communion avec le public»

L’actrice française Isabelle Carré est à l’affiche du film de Lionel Baier. Une fiction aussi réaliste que satirique sur l’Europe et sur le monde d’aujourd’hui.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Actrice appréciée sur scène et à l’écran, désormais autrice respectée : à 51 ans, la Française Isabelle Carré trouve ce subtil équilibre entre théâtre, cinéma, télévision et écriture pour construire une carrière pleine de sens. Un moyen pour elle de s’exprimer, de trouver refuge, de s’évader et d’alléger la grisaille du quotidien. Un esprit que l’on retrouve d’ailleurs dans La dérive des continents (au sud) de Lionel Baier, un film qui offre un regard décalé sur l’Europe d’aujourd’hui et sur la crise migratoire. Elle y incarne Nathalie Adler, coordinatrice pour l’UE en mission en Sicile où elle est notamment chargée d’organiser la prochaine visite de Macron et Merkel dans un camp de migrants. Un camp où elle retrouvera aussi Albert, son fils de 17 ans dont elle s’est éloignée après qu’elle ait décidé d’assumer son homosexualité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs