Accueil Monde Afrique

Le Docteur Mukwege prépare-t-il une candidature surprise à la présidence de la République démocratique du Congo?

Très présent dans les médias et les réseaux sociaux, le médecin exprime avec éloquence le point de vue de la société civile. Mais il jouerait trop cavalier seul.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Qu’il s’agisse du déploiement de forces africaines envoyées par les pays membres de la Communauté des Etats d’Afrique centrale, de la guerre menée au Nord-Kivu contre le mouvement rebelle du M23, il ne se passe guère de semaine sans que le Docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, ne fasse connaître son avis. C’est ainsi qu’à propos du recours aux armées extérieures pour lutter contre les groupes armés, il a suggéré de mettre fin à l’« externalisation » de la sécurité, confiée à des Etats « déstabilisateurs » qui ont leurs propres intérêts au Congo. Rejoignant les inquiétudes de la société civile congolaise, le médecin chef de Panzi s’est interrogé sur les règles d’engagement de la nouvelle force régionale, son mandat, ses objectifs, la durée de la mission… Il est vrai que l’Est du Congo accueille déjà un « millefeuille » d’opérations militaires diverses et de forces belligérantes, sans que le sort des populations civiles en soit amélioré.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs