Accueil Belgique Politique

Rentrée politique: pour Nollet, «taxons les surprofits pour alléger la facture d’énergie»

Jean-Marc Nollet veut remettre l’accélération de la transition climatique au centre de l’agenda politique, tout en protégeant ce qu’il appelle le « pouvoir de vivre dignement » des citoyens face à la hausse des prix. Et il charge le « MR de Georges-Louis Bouchez » qui freinerait toutes les avancées.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

En milieu de semaine, Jean-Marc Nollet s’est mis au vert (ou plutôt au « jaune cramé » vu la couleur de l’herbe) à Louvain-la-Neuve avec sa coprésidente, Rajae Maouane, et les ministres Ecolo des différents gouvernements. Ce week-end, il débattra avec les militants dans un cadre bucolique avec vue sur une centrale nucléaire. Entre les deux, il détaille au « Soir » ses priorités de rentrée.

L’urgence de la rentrée pour Ecolo c’est…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

100 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 30 août 2022, 0:00

    Si nous avions continué a investir dans le nucléaire (et d'autres énergies alternatives) ... plutôt que le GAZ, tel que réclamé par notre ministre (incompétente) Eskrolo et Nullet ... on n'en serait pas à ce stade aujourd'hui. Même avec la guerre en Ukraine, nous aurions pu garder notre indépendance avec de moyennes de prix de moins de 100 eur/MegwH

  • Posté par Moritz Montanez, lundi 29 août 2022, 10:04

    Dépêche de l'AFP aujourd'hui : "Qui est le plus grand super profiteur, si j'ose, qui fait les plus grands super profits: c'est l'Etat", a déclaré M. Roux de Bézieux sur France Inter. "Les recettes fiscales du premier semestre 2022 ont augmenté de 27 milliards d'euros,", a-t-il argumenté, expliquant que c'est "grâce aux super profits des entreprises". Conclusion ? Avec une règle de 3, l'état empoche déjà +/- 5.4 milliards de rentrées supplémentaires. Nollet dont le parti participe au gouvernement DOIT fort bien le savoir. S'il l'ignore c'est un c*** (on le sait), s'il le sait c'est un mensonge et une manipulation de plus.

  • Posté par Moritz Montanez, lundi 29 août 2022, 20:13

    Et alors ? Le président du Medef défend les entrepreneurs qui donnent du travail aux travailleurs français. Ces entrepreneurs n'appartiennent pas tous au CAC40 : beaucoup sont des PMEs, comme chez nous. Et tous ont de plus en plus de mal, qui à chauffer les bureaux, qui à faire le plein de ses camions, qui à payer l'électricité de ses usines de surgelés ou de conserves. Il n'y a pas que des sales spéculateurs ou que des importateurs de vêtements en coton du Ouighour chez ces gens-là ! Donc, vous n'avez aucune réponse chiffrée ou sensée à mon post, sauf des considérations idéologiques.

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, lundi 29 août 2022, 13:05

    de Bézieux est le président du Medef, le syndicat des patrons, il a fort logiquement un discours qui défend les entreprises . Il ne parait pas farfelu de se poser des questions sur les profits des entreprises qui résident non sur le prix de production des biens mais sur celui défini par la spéculation. Cette spéculation nous a entraîné vers la production de biens de consommation que ceux qui les produisent sont trop pauvres pour se les payer et ceux qui sont censés les consommer le peuvent de moins en moins

  • Posté par cordier laurent, lundi 29 août 2022, 6:54

    Taxer les surprofits ne rapportera qu'à l'état, pas au citoyen. De plus, il faudra les calculer ces surprofits. A ce niveau, vous pouvez faire confiance au département financier de ces grosses boîtes pour les sous-evaluer. Avec le monde qu'il y a au législatif tant au niveau Européen que fédéral et même régional, n'y a-t-il vraiment aucune solution pour interdire ces surprofits à la base et éviter ainsi de voir la facture énergétique des ménages s'envoler ? Le contribuable payerait il tous ces gens sans pouvoir attendre un réel retour sur investissement ?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs