Accueil La Une Sports

Charles Leclerc: «Réussir neuf week-ends parfaits»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Si ce n’est qu’à sa 7e participation au GP de Belgique que Max Verstappen a fini par y triompher dans les conditions fort peu glorieuses que l’on sait l’an dernier, Charles Leclerc s’est imposé dès sa deuxième visite sur le toboggan ardennais, la première au volant d’une Ferrari. C’était en 2019, et alors qu’il avait doublé la mise dès la semaine suivante devant une marée humaine en délire à Monza, un avenir radieux semblait alors promis au Monégasque.

L’intervention des commissaires techniques de la FIA sur un moteur quelque peu bidouillé du côté de Maranello avait ensuite brisé ce bel élan, et surtout jeté les bases de deux saisons calamiteuses vécues dans la douleur par la Scuderia. L’entrée en piste des nouvelles voitures, au début de cette saison, avait ensuite pris des allures de résurrection ponctuée des deux victoires et de la 2e place conquises au fil des trois premiers Grands Prix de la saison par un Charles Leclerc transcendé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs