Accueil Opinions Chroniques

Comment contribuer à construire un «après-pandémie» qui fasse encore rêver les jeunes générations?

L’épidémiologiste Marius Gilbert livre sa première chronique pour « Le Soir ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Il y a quelques mois, je patiente dans un commerce, les yeux rivés sur mon téléphone. Mon tour arrive, je me présente au comptoir, encore absorbé par la lecture d’un message, et je lève les yeux vers le propriétaire pour découvrir qu’il me regarde droit dans les yeux :

– Je vais être franc avec vous… Toute cette pensée unique qui a détruit les gens, je suis révolté, je suis encore en colère…

Je suis complètement pris au dépourvu. Depuis des mois, dans la foulée de la sortie de mon livre Juste un passage au JT, de bibliothèque en salle communale ou centre culturel, je fais des exposés, des conférences, je tente d’expliquer ce qui s’est passé, ce qu’a été cette pandémie et, à chaque fois, je me prépare mentalement à une confrontation plus dure, difficile, passionnelle. La voici. Sauf que je n’ai rien anticipé, je le regarde, un peu indécis, il enchaîne :

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par D L, mardi 30 août 2022, 10:50

    J'ai apprécié la lecture de cette chronique. Marius Gilbert a encore la fraîcheur d'un intellectuel qui reconnaît les erreurs commises et essaie le dialogue. Il comprend les raisons de rejet de son interlocuteur. Qu'il puisse continuer dans cette voie plutôt que celle de ces journalistes envieux et dogmatiques qui crachent quotidiennement contre les voitures de société et les autres, les avions, les beaux quartiers, mais défendent l''ecologie punitive, le wokisme et les hordes de migrants économiques avides de nos richesses.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 29 août 2022, 16:11

    MM. Ernotte, Nicodeme et Dedecker, pourrait-on vous inviter à mettre vos reproches en pratique, et à attaquer ceux que vous déclarez coupables en justice? Car raconter des boniments sur un site c'est une chose, mais assumer concrètement ses griefs en est une autre. Allez-y, foncez donc!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 1 septembre 2022, 14:35

    Je répète donc ma question: vous pourriez nous donner la référence de ces jugements? Vu votre militantisme, vous avez du les trier soigneusement. Moi, ce que je veux, c'est ou trouver la référence précise des décisions de justice, pas un faux-fuyant du style "vous le trouverez dans la presse".

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 31 août 2022, 21:30

    Les jugements contre le cst de la honte sont dispo dans la presse. Pour l obligation des soignants ou tout autre public, ils se sont bien rendu compte eux même que c était inutile et déraisonnable. Pour rappel, en commission santé, 30 experts sur 32 ont dit que ce n était ni justifié ni pertinent.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 31 août 2022, 16:58

    Vous pourriez me donner les références de ces jugements?

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs