Accueil Monde États-Unis

Le FBI déclassifie partiellement le mémo à l’origine de la fouille chez Donald Trump, à Mar-a-lago

Un juge fédéral l’exigeait, le FBI freinait des quatre fers : fallait-il déclassifier l’affidavit (déclaration sous serment), ce document à l’origine de la perquisition le 8 août dernier chez Donald Trump à Mar-a-lago, sa résidence de Floride ?

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

A midi pile, vendredi, le «  Bureau  » s’est exécuté, obéissant à l’injonction du juge de West Palm Beach Bruce Reinhart, qui insistait pour que le public américain comprenne mieux les raisons de ce raid, inédit dans le cas d’un ancien président des Etats-Unis. Largement caviardé en vue de protéger la sécurité de «  nombreux témoins civils  », le document confirme l’étendue du problème causé par Donald Trump après son départ de la Maison Blanche : dès la première récupération d’archives présidentielles indûment conservées, les archives nationales avaient en janvier 2022 signalé au FBI la découverte, parmi 15 cartons restitués, de 184 documents portant la mention « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 28 août 2022, 18:00

    J'ai rarement vu la justice autant "tourner autour du pot" ... avant d'inculper un individu pour des actes qui aurait valu à d'autres de lourdes peines de prisons : >>>voyez ce qu'encourent les "lanceurs d'alertes" aux USA ou essayez toujours d'inciter a forcer le Capitole !!

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 27 août 2022, 13:19

    En dehors de toute autre considération vertueuse, peut-être faut-il également voir dans la démarche du FBI la volonté de l’Establishment américain d’éviter à tout prix la divulgation de « Crimes d’Etat contre la Démocratie » qui entachent l’histoire des USA depuis leur fondation ?

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 29 août 2022, 13:02

    @STORDIAU Pierre. ??

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 28 août 2022, 17:55

    ?

  • Posté par GOBBO Corrado, samedi 27 août 2022, 10:23

    1/ "Le document publié démontre une volonté de piétiner la loi et une négligence incompréhensible, qui a pu mettre la vie de membres des services secrets en danger. » C'est tout simplement criminel, comme aussi le fait qu’on publie le nom des agents qui ont perquisitionné pour les exposer à la vindicte « populaire » des tarés pro-Trump (devinette : qui est ce « on » qui a fourni les noms aux médias ultra-conservateurs ?). 2/ Et sa justification (outre que ça lui appartient dit-il): tous sont déclassifiés (Il avait/aurait donné l’ordre ORALEMENT ! de déclassifier automatiquement et systématiquement , sans demander l’autorisation, obligatoire ! Déclassifier des documents révélant des noms ! Criminel et totalement aberrant , digne d’un esprit complètement dérangé et incompétent, toutes choses évidentes sauf aux yeux des ci-avant cités tarés pro-Trump qui continuer à soutenir ce danger public mondial. 3/ "Furieux, Donald Trump a dénoncé sur son réseau dédié Truth Social (NB : ça ne s'invente pas ! Ce devrait s'appeler Alternative Truth or Authentic Lies") une sempiternelle « chasse aux sorcières » contre lui, arguant qu’il avait toujours « collaboré avec bienveillance » et « beaucoup donné » aux archives" : il doit TOUT donner, pardon, remettre pcq donner suppose que ça lui appartient, ce dont ce débile est convaincu, il l’a d’ailleurs dit).

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs