Accueil Culture Musiques

Le souffle apaisé de Bernard Massuir

Pieces Of Peace

Critique - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Les Troyens.

Le chant sans textes de Bernard Massuir n’est que souffle, onomatopées, volutes aériennes et chuchotements. Un exercice tenté avec succès dans les années 80 par le vocaliste Bobby McFerrin. Mais Massuir n’est pas Américain, il est né au pays de Herve et cela fait longtemps qu’il affine ses vocalises en un « salto vocale » pour reprendre le titre d’un de ses précédents albums. Cet acrobate peut sur scène devenir un fou chantant, clown et comédien à la fois. Cette fois, Massuir, s’accompagnant d’un strumstick, d’un ukulélé ou d’une Shruti box, livre douze pièces pour la paix. « Un album imaginé comme une méditation, une contemplation, un moment hors du temps (…). Des airs à fleur de peau, légers comme la lumière. Et peut-être une touche de joie, une odeur de sérénité, un goût de spiritualité », dit-il. Avec même, sur un titre comme Désert, un petit clin d’œil à Nougaro.

en-solo

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une