Accueil Sports Cyclisme Route

Leader de la Vuelta, Remco Evenepoel se confie: «À mes yeux, la semaine la plus dure est passée»

Avec une avance d’1 : 12 sur Enric Mas et 1 : 53 sur Primoz Roglic, Remco Evenepoel possède un joli viatique sur les deuxième et troisième du Tour d’Espagne à l’issue de la neuvième étape de l’épreuve.

Temps de lecture: 2 min

Le coureur de 22 ans s’est adressé à la presse lundi. Après un intense week-end en montagne, il a bien profité de la journée de repos et attend avec impatience le contre-la-montre de mardi : « Ce contre-la-montre est presque complètement plat, avec une petite bosse dans les derniers kilomètres et une descente jusqu’à l’arrivée. », a commenté le coureur de Quick-Step Alpha Vinyl.

« J’ai confiance en mon équipe. Nous faisons de notre mieux chaque jour et nous tenons bon. C’était une première semaine très difficile, on a beaucoup couru et souvent à au moins 2.500 mètres de hauteur. On le sent, mais l’équipe était au rendez-vous et il faut continuer comme ça. »

Et quand on lui demande de se donner une note sur dix, le leader de la Vuelta répond avec le sourire : « Euh… 5,66667 sur dix. Cela a été difficile, et la journée de repos est la bienvenue. Maintenant, on a un contre-la-montre, une étape pour les sprinteurs, une étape de montagne, une autre opportunité pour les sprinteurs et puis deux arrivées en montée. J’espère pouvoir récupérer un peu, surtout pendant les journées un peu moins difficiles. »

« J’essaie de prendre jour après jour. À mes yeux, la semaine la plus dure est passée, mais en même temps, la Vuelta est encore longue. C’est fantastique de porter le maillot rouge, je vis un rêve. Mais mon ambition ne change pas : je n’ai toujours pas gagné d’étape, et c’est ça l’objectif principal. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Pour Mark Cavendish, l’heure est à l’urgence absolue

Le grand projet rêvé par Jérôme Pineau ne verra manifestement pas la lumière. Pire, le manager de B&B Hôtels a libéré ses coureurs il y a quelques jours. Pour le Britannique comme pour une vingtaine de coureurs, il faut se retourner. Et vite.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb