Accueil Économie Consommation

Pénurie: pourquoi certains biscuits ne sont plus disponibles dans les rayons des supermarchés

Depuis quelques semaines, il est de plus en plus difficile de trouver certaines marques de biscuits en rayon. Comment expliquer cette pénurie ?

Temps de lecture: 2 min

Granola, Petit Ecolier, Pim’s, Mikado… ces marques font partie des biscuits préférés des plus (ou moins) jeunes. Pourtant, il est actuellement de plus en plus difficile de trouver ces biscuits dans les rayons des supermarchés.

La raison à ces pénuries ? Le groupe Mondelez, qui est propriétaire de la marque LU, explique ces manques dans les rayons par une raison sanitaire. Une alerte à la salmonelle a en effet été déclenchée dans une usine d’un de ses fournisseurs.

Une usine belge

Et l’usine concernée se trouve en Belgique. Le 27 juin, des traces de salmonelle avaient en effet été découvertes dans un lot de l’usine de Barry Callebaut à Wieze, en Flandre-Orientale. Le groupe Barry Callebaut avait alors rapidement arrêté la production et contacté un à un ses clients pour s’assurer que du chocolat contaminé n’arrive pas jusqu’aux consommateurs.

À lire aussi Nouveau cas de salmonelle en Belgique: la principale usine de chocolat du géant Barry Callebaut à l’arrêt

L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a d’ailleurs expliqué qu’« aucun produit contaminé ne s’est retrouvé dans la chaîne alimentaire et il n’y a donc pas eu de rappel de produit ».

Limiter les disponibilités

Il n’empêche, le géant américain de l’agroalimentaire Mondelez International, a dû, en conséquence, « limiter depuis quelques semaines la disponibilité en rayon de plusieurs gammes de biscuits (principalement Mikado, Petit Ecolier, Granola, Pépito, Pim’s), comme il l’a détaillé dans un communiqué de presse lundi.

À lire aussi L’inflation entraîne Carrefour et Delhaize dans le tourbillon des prix rabotés

Même si la production de chocolat dans l’usine belge a commencé à reprendre début août, « la livraison des masses de chocolat (…) avec les spécifications nécessaires à la fabrication de nos biscuits n’est pas encore revenue à la normale, ce qui retarde aujourd’hui la production de certaines références et cause ainsi leur rupture en rayon », explique Mondelez International.

À lire aussi Pourquoi des produits disparaissent des rayons de Delhaize et Lidl

Barry Callebaut, qui fournit aussi Unilever et Nestlé, s’attend à un impact « notable » de l’arrêt temporaire de son usine belge sur ses résultats du dernier trimestre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Albert Joseph dit Libertad, dimanche 4 septembre 2022, 13:26

    Ne serais-ce pas plutôt le mythe de la croissance infinie dans un monde limité qui est une fumisterie ? Toutes les civilisations finissent par s'effondrer l'ami, relisez vos livres d'histoire ! La civilisation actuelle est singulière dans le sens ou elle est mondialisée, la chute n'en sera que plus monstrueuse. Le fait est qu'elle n'est pas réformable, et que les limites ont été atteintes et donc elle s'effondre. C'est mathématique. Vous le constatez tous les matins en ouvrant votre journal: nous tombons. Sur ce, vous pouvez continuer à nier l'évidence, cela ne changerait rien à l'issue fatale. La révolution industrielle et ses conséquences ont été un désastre pour l'espèce humaine. Certes, elle a accru la durée de vie dans les pays « avancés », mais a déstabilisé la société, a rendu la vie aliénante, a soumis les êtres humains a des humiliations, a permis l’extension de la souffrance mentale (et de la souffrance physique dans les pays du Tiers-Monde) et a infligé des dommages terribles à la biosphère. Les conséquences de cet effondrement seront dramatiques. Mais si ce système ne s'effondrait pas , plus désastreux seraient les effets de sa destruction sur notre espèce et sur la planète vivante, et donc il vaut mieux qu’il s’effondre au plus vite. De toute façon, si le système perdurait, les conséquences seraient inéluctables : Il n’y avait aucun moyen de ou modifier le système de façon à l’empêcher de dépouiller les hommes de leur dignité et de leur autonomie. Qu'on se le dise, l'heure de la post-civilisation arrive, ce n'est pas la fin de l'humanité, c'est juste la fin d'un système inique. Post-Civ !

  • Posté par Mauer Marc, mardi 30 août 2022, 12:49

    Et choisir ceux d’une autre marque sur le rayon d’à côté ? Pendant que des personnes meurent comme des chiens dans le monde entier, vous trouvez intéressant de parler des quelques biscuits absents ?

  • Posté par dams jean-marie, mardi 30 août 2022, 10:57

    Décidemment depuis le début de l'année on ne compte plus ces situations! Les contrôles sanitaires étaient ils aussi fréquent avant ou ????

  • Posté par Albert Joseph dit Libertad, mardi 30 août 2022, 10:54

    Ne vous leurrer pas! Ces pénuries sont le premiers signes d'un mal bien plus destructeur. A savoir l'EFFONDREMENT civilisationnel. Il est là, en Chine , au Pakistan, dans la corne de l'Afrique,... mais aussi dans les rayons de nos super marchés. Regardez ce qu'il se passe au Penjab aujourd'hui. Il y a dix ans d'ici, le séisme en Haïti a engendré une des plus colossale opération humanitaire de l'histoire. Aujourd'hui, alors que la situation l'exigerait, plus personne ne va envoyer de l'aide au Pakistan. Tout simplement parceque les gouvernements n'en ont plus les moyens. Ces innondations sont un symptôme de la catastrophe en cours, de même que les sécheresses ailleur. Changements climatiques, catastrophes en chaine, pénuries, famines, troubles sociaux, afflux de réfugiés, guerres .... Ce à quoi nous assistons va s'emplifier. Le point de non retour est dépassé. Ne vous croyez pas en sécurité là ou vous êtes, vous finirez aussi par être impacté. Il ni a pas de sanctuaires. L'effondrement civilisationnel mondial est en cours, n'ayez aucun doute là dessus ! Il n'est pas possible d'éviter le coillapse, la civilisation n'était pas réformable. La grande purge arrive ! Les gens vont mourrir par millions, c'est la fin. Probablement quelques d'humains arriveront à passer outre cette apocalypse. Ils seront les héritiers de la Terre. Je souhaite qu'ils arrivent enfin à vivre libres et heureux. Nomades ils erreront sur les ruines . Récupérant ça et là les reliques de notre monde, cueillant , chassant et pèchant leurs rations quotidienne de calories dans la Nature renaissante. Ils seront redevenu ces fourrageurs d'antant, adoptant ce mode vie approprié à l'homme. Comme pendant 99.99% de leur histoire quand les groupes humains de la préhistoire qui maitrisaient pleinement leurs conditions de vie en parfaite harmonie avec leurs milieux. On se dira alors que les AnPrim n'étaient pas finalement si fous que cela...

  • Posté par Albert Joseph dit Libertad, dimanche 4 septembre 2022, 13:29

    Ne serais-ce pas plutôt le mythe de la croissance infinie dans un monde limité qui est une fumisterie ? Toutes les civilisations finissent par s'effondrer l'ami, relisez vos livres d'histoire ! La civilisation actuelle est singulière dans le sens ou elle est mondialisée, la chute n'en sera que plus monstrueuse. Le fait est qu'elle n'est pas réformable, et que les limites ont été atteintes et donc elle s'effondre. C'est mathématique. Vous le constatez tous les matins en ouvrant votre journal: nous tombons. Sur ce, vous pouvez continuer à nier l'évidence, cela ne changerait rien à l'issue fatale. La révolution industrielle et ses conséquences ont été un désastre pour l'espèce humaine. Certes, elle a accru la durée de vie dans les pays « avancés », mais a déstabilisé la société, a rendu la vie aliénante, a soumis les êtres humains a des humiliations, a permis l’extension de la souffrance mentale (et de la souffrance physique dans les pays du Tiers-Monde) et a infligé des dommages terribles à la biosphère. Les conséquences de cet effondrement seront dramatiques. Mais si ce système ne s'effondrait pas , plus désastreux seraient les effets de sa destruction sur notre espèce et sur la planète vivante, et donc il vaut mieux qu’il s’effondre au plus vite. De toute façon, si le système perdurait, les conséquences seraient inéluctables : Il n’y avait aucun moyen de ou modifier le système de façon à l’empêcher de dépouiller les hommes de leur dignité et de leur autonomie. Qu'on se le dise, l'heure de la post-civilisation arrive, ce n'est pas la fin de l'humanité, c'est juste la fin d'un système inique. Post-Civ !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb