Accueil Monde Union européenne

La Russie annonce qu’elle répliquera si l’Union européenne prive les Russes de visas

Cet avertissement intervient alors que la question sera débattue entre ministres européens des Affaires étrangères ces mardi et mercredi, à Prague.

Temps de lecture: 2 min

La Russie prendra des mesures de rétorsion si l’Union européenne décide de suspendre ses visas pour les Russes en réponse à l’offensive de Moscou en Ukraine, a mis en garde mardi le Kremlin.

Cet avertissement intervient alors que certains pays veulent interdire l’Europe aux touristes russes, quand d’autres préfèrent une mesure plus symbolique comme la suspension d’un accord prévoyant des facilités pour la délivrance de visas à certaines catégories de Russes.

« Une décision très grave »

Ce débat sera au cœur des discussions entre les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’UE qui se réunissent mardi et mercredi à Prague. « Nous savons qu’il y a des points de vue différents parmi les Européens, nous suivrons cela de près. C’est une décision très grave qui pourrait être prise contre nos citoyens et une telle décision ne saurait rester sans réponse », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. « En répliquant, il faudra faire en sorte de servir au mieux nos intérêts et protéger les intérêts de nos citoyens. Nous ne savons pas encore quelles mesures » les Européens prendront, a-t-il ajouté.

« Petit à petit, Bruxelles comme les capitales européennes affichent un manque total de jugement (…) Cette irrationalité, qui frôle la folie, permet à de telles mesures (sur les visas) d’être débattues », a lancé M. Peskov.

Absence de consensus

Les pays européens ont déjà imposé plusieurs trains de sanctions économiques à la Russie, pour punir Moscou de son offensive contre l’Ukraine.

À lire aussi Guerre en Ukraine: comment Dmitry Peskov est devenu le propagandiste en chef de la Russie

En ce qui concerne les visas, une interdiction totale visant les Russes semble peu probable, en l’absence de consensus autour de cette mesure réclamée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Une telle interdiction des visas délivrés aux touristes russes pour l’espace Schengen, qui serait une mesure inédite, est notamment réclamée par les Pays baltes, mais l’Allemagne s’y oppose, et la Commission européenne n’y est pas favorable. Les 26 pays de l’espace Schengen (22 Etats de l’UE, plus Norvège, Islande, Suisse et Liechtenstein) ont reçu en 2021 trois millions de demandes de visas de court séjour toutes catégories confondues (tourisme, études, voyages d’affaires…), les Russes étant les plus nombreux avec 536.000 demandes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Z Pour Zorglub , mercredi 31 août 2022, 18:48

    S’il fallait convaincre les russes que l’occident déteste les russes, c’est un très bon point. Au moment de la mobilisation générale, ça sera encore plus facile. Un grand bravo à l’UE de toucher la population russe plutôt que les décideurs. Toujours en avance dans la connerie

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 1 septembre 2022, 18:54

    Rentré de vacances? Z ut alors.

  • Posté par dams jean-marie, mercredi 31 août 2022, 17:56

    Il l'air possédé ! Bizarre tous les gens des peuples qui nous haïssent veulent venir en Occident !!!

  • Posté par Z Pour Zorglub , mercredi 31 août 2022, 18:49

    Il est facile de prendre un cliché parmi des milliers pour faire passer votre message. Si vous vous basez sur les images des journaux pour juger d’une personne, vos journées doivent été bien moches.

  • Posté par D L, mardi 30 août 2022, 22:05

    Je suis absolument contre Poutine et sa clique mais cette sanction est totalement inappropriée car elle convaincra les russes de "nos torts" sans permettre à certains de faire la part des choses, même si je ne suis pas naïf quant a la surveillance dont ils feront l'objet a leur retour.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une