Accueil Guerre en Ukraine

Zelensky rencontre la mission de l’AIEA, sur fond d’inquiétude liée au nucléaire

Le président ukrainien a reçu mardi à Kiev la délégation de l’AIEA, l’Agence internationale de l’énergie atomique, chargée d’inspecter la centrale nucléaire de Zaporijjia.

Temps de lecture: 2 min

Le chef de l’Etat ukrainien Volodymyr Zelensky a reçu mardi à Kiev une mission de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) arrivée en Ukraine pour inspecter sa géante centrale nucléaire de Zaporijjia (sud) occupée par les troupes russes, a indiqué la présidence.

« Nous voulons que la mission de l’AIEA dirigée par le directeur (général Rafael) Grossi trouve un chemin à travers (…) des couloirs de sécurité pour atteindre la centrale et faire le maximum afin d’éviter les dangers d’une échelle mondiale », a déclaré M. Zelensky lors de cette rencontre, selon la vidéo publiée par la présidence.

« C’est une des questions prioritaires de la sécurité de l’Ukraine et du monde entier en raison de l’occupation de notre centrale de Zaporijjia par des militaires russes et d’un risque élevé d’une explosion » et d’une catastrophe nucléaire, a-t-il poursuivi.

La communauté internationale doit obtenir de la Russie « une démilitarisation immédiate de la centrale, le départ de tous les militaires russes avec tous leurs explosifs, toutes leurs armes » et le retour de cette installation « sous le contrôle ukrainien » avec l’établissement d’une « zone démilitarisée » autour d’elle, a exhorté M. Zelensky.

Zaporijjia, au cœur de la crise

Une des quatre centrales nucléaires fonctionnant en Ukraine, celle de Zaporijjia est la plus grande d’Europe avec ses six réacteurs d’une capacité de 1.000 mégawatts chacun.

Elle est tombée aux mains des troupes russes en mars, peu après le lancement par Moscou de son offensive sur l’Ukraine et son site a été visé par plusieurs bombardements dont Moscou et Kiev se rejettent la responsabilité. La semaine dernière, la centrale a déjà été brièvement débranchée du réseau électrique pour la première dans son histoire, après l’endommagement de lignes électriques.

 

À lire aussi Guerre en Ukraine: le sort de la centrale de Zaporijia inquiète

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par De Kegel André, mardi 30 août 2022, 22:34

    Je ne vois pas le rapport entre l'occupation de X % du territoire et une réunion qui devrait être entre spécialistes.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 31 août 2022, 10:37

    Toujours à faire la part des choses, n'est-ce pas M. De Kegel, entre Russes, pauvres lésés, et Ukrainiens, sales corrompus, selon vous. Allez-y, il est l'heure d'aller pleurnicher auprès du Soir contre ces contradicteurs qui n'ont pas le droit de dire le contraire de votre point de vue. Un point de vue étayés de solides arguments, n'est-il pas?

  • Posté par de la Tour Sasha , mardi 30 août 2022, 20:01

    Ou une marionnette... Je dirais Pinocchio !

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 30 août 2022, 20:29

    Mais la marionnette résiste gospodin, 6 mois pour conquérir 20% du territoire ukrainien… embêtant hein.

  • Posté par De Kegel André, mardi 30 août 2022, 19:44

    Un guignol qui discute avec des bureaucrates.

Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une