Accueil Belgique Politique

TVA, taxes, chèque...: les principales mesures au menu du Codeco

Comment alléger la facture des ménages et des entreprises ? Les partis ont leurs petites idées. Certaines mesures sont évidentes ; d’autres susciteront le débat. Dont voici un avant-goût…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

De la prolongation de la TVA à 6 % sur le gaz naturel et l’électricité à la taxation des surprofits engrangés par les entreprises énergétiques, toutes les mesures envisagées ne se valent pas. Petit tour d’horizon…

1

Pérenniser la TVA à 6 % sur le gaz et l’électricité

Quoi

La TVA sur l’électricité et le gaz naturel a été réduite temporairement de 21 % à 6 %. Cette mesure court jusqu’au 31 décembre. La prolonger au minimum jusqu’à la fin de l’hiver ou jusqu’à la fin de l’année prochaine voire la pérenniser constitue une première piste pour alléger la facture des ménages.

Qui

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Van Ars Odette, jeudi 1 septembre 2022, 11:37

    En s'alignant, aveuglement sur la position strictement économique des usa (abattre la Russie économiquement sous prétexte de la défense de la démocratie...il est clair, en effet, que les usa ont défendu la démocratie en Irak, au Vietnam, au Chili,...), l'union européenne va faire payer à ses citoyens son irresponsabilité ! Il convient d'espérer que les Italiens, par leurs votes, expulseront les partis néolibéraux de la vie politique italienne voire européenne et détruiront cette union européenne, qui sous couvert de la défense des valeurs démocratiques, n'est en réalité qu'une union financière des multinationales imposant une société financière totalitaire !

  • Posté par BEKE Eric, mercredi 31 août 2022, 11:04

    Rameuter les entités fédérées qui n'ont quasi pas d'influence sur la question est pour le Fédéral, qui n'en a que peu, une tentative de faire semblant de faire quelque chose et, tant que faire se peut, de camoufler ses guerres internes. L'urgence est de déconnecter l'électricité du gaz et, si nécessaire, nationaliser ces entreprises qui s'engraissent sur le consommateur.

  • Posté par R B, mercredi 31 août 2022, 9:52

    Que le soir pour trouver qu'une solution qui avantage tout le monde ( la réduction de la TVA ) est un problème ;-) Petit rappel également que c'est le GVT Michel qui a augmenté la TVA de 6% à 21% sur l'électricité. Donc le "manque à gagné" ne sera qu'un retour à la législature précédente.

  • Posté par Fonder Daniel, mercredi 31 août 2022, 10:10

    La première justice sociale est de taxer faiblement les dépenses nécessaires à la vie courante. A l’heure où beaucoup se chauffent à l’électricité, il n’est pas normal de taxer à 21% cette énergies plus que d’autres qui sont nuisibles pour le climat. Et le cu-cul de Gilkinet qui veut des accises progressives à partir de 3kw … est à côté de la plaque car on t’axerait peu ceux qui regardent la télévision et beaucoup ceux qui se chauffent et cuisinent à l’électricité ….

  • Posté par Fonder Daniel, mercredi 31 août 2022, 9:01

    Une matinée où l’on trouble toute la perception des problèmes avec des informations manipulées, des expressions sans contour et de la politicaille á tous les coins. Chacun reste sur ces idées sans remise en question et le soir en premier dans cet article sans esprit critique. Exemple : un tarif progressif est toujours socialement inéquitable et favorise la misère quand il joue sur des compteurs et pas sur des individus. Les politiciens lancent des idées et des informations et le journaliste ne les balise pas avec la réalité. Exemple : taxer les surprofits alors que c’est quasi impossible sans changer des cadres légaux et réglementaires y compris au niveau européen oú même la commission hésite. Enfin, il n’y a pas une distinction claire entre les termes des actions et des politiques or on doit viser clairement le court terme, les dix ans évoqués par De Croo et le plus long terme. La tromperie est d’amalgamer le tout même si cela sert de monnaie d’échange entre politiciens et partis. Il est clair que le court terme est difficile à gérer et que le moyen terme est plombé par les rigidités idéologiques quant à la trajectoire pour 2050 …elle est plombée par Écolo alors que l’urgence climatique elle est lá.

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs