Accueil La Une Belgique

Amanueal, 15 ans: «C’était la première fois que je me sentais en sécurité depuis ma fuite»

Originaire de la région du Tigré en Ethiopie, Amanueal a fréquenté le centre pour migrants en transit de Médecins sans frontières pendant deux mois. Il déplore sa fermeture.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Amanueal* a 15 ans, une touffe de cheveux ultra-frisés et un sourire malicieux dont les adolescents ont le secret. Un sourire qui s’efface quand on lui demande de raconter le parcours qui l’a mené jusqu’à la Belgique et au centre pour mineurs en transit de Médecin sans frontières (MSF), qu’il a fréquenté de janvier à mars dernier. « Mon pays, l’Ethiopie, est en guerre pour l’instant », entame-t-il avec une voix douce et très basse. « Je n’avais jamais imaginé partir pour l’Europe mais, une nuit, tout le monde a commencé à bouger. J’ai compris qu’il fallait que je me sauve. »

Avec un petit groupe, Amanueal effectue sa première traversée. Une rivière qui marque la frontière avec le Soudan. « Nous n’avions pas de destination. Nous voulions juste fuir. » Sa famille est restée au village. Il n’a plus eu de contact avec ses parents depuis l’hiver dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs