Accueil Monde Asie-Pacifique

Xinjiang: l’ONU a enfin publié son rapport

Au dernier jour de son mandat, Michelle Bachelet, Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, a finalement sorti ce texte qui dénonce la répression des Ouïghours par Pékin. Ce qui met la Chine en rage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Cinq ans après les premières alertes d’experts et de chercheurs dénonçant l’internement forcé de près d’un million de Ouïghours, le Haut-Commissariat de l’ONU aux Droits de l’homme a donc enfin décidé de publier son rapport consacré aux violations des droits de cette minorité musulmane du Xinjiang.

Il a en effet fallu attendre les dernières minutes de son mandat de Haut-Commissaire – qui s’achevait ce 31 août à minuit – pour que Michelle Bachelet se décide à rendre public ce texte sur lequel ses services travaillaient depuis des mois. En décembre 2021, son porte-parole n’avait-il pas annoncé qu’il serait publié dans les semaines qui suivaient ?

Une phrase de ce rapport saute aux yeux : les actes commis contre les Ouïghours « peuvent constituer des crimes internationaux, en particulier des crimes contre l’humanité ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mercredi 31 août 2022, 21:58

    « Ce qui met la Chine en rage. » Les cacas nerveux des dictatures communistes on s’en tamponne. Faudra aussi enquêter sérieusement sur leur responsabilité dans les 4 millions de victimes du Covid. Seront pas contents non plus mais là encore… osef.

  • Posté par Patric Stun, vendredi 2 septembre 2022, 19:15

    Décidément, vos réactions et commentaires tiennent de la schizophrénie.

  • Posté par Mauer Marc, vendredi 2 septembre 2022, 11:26

    Il faut retrouver un comportement sain : cela signifie dire les choses sans se préoccuper de la réaction de celui qui les entend ! Qu’il s’agisse de la Chine, de la Russie, arrêtons de refuser de nous mouiller ! Et ce rapport est un premier pas !

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs