Accueil Léna

Avec les partisans biélorusses à Kiev: «D’abord l’Ukraine, puis la Biélorussie»

Pas moins de mille volontaires qui ont fui la dictature d’Alexandre Loukachenko sont arrivés de Minsk pour combattre aux côtés des Ukrainiens. Après la victoire, le bataillon biélorusse entamera une guerre de libération dans son pays.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le formateur, qui a servi dans la Légion étrangère pendant des années, s’adresse à ses recrues en russe – le russe qui, en Ukraine, est la lingua franca de tous les volontaires arrivant des anciennes républiques soviétiques pour combattre Poutine. « Nous sommes ici pour faire la guerre à l’Empire, mais nous parlons la langue de l’Empire », déclarent les recrues en haussant les épaules, l’ironie de la situation ne leur échappant pas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs