Accueil Belgique Politique

Interview de Rajae Maouane dans un manuel scolaire: l’éditeur réagit

Après la révélation de la présence d’une interview de la coprésidente écologiste dans un manuel scolaire et les diverses réactions issues du monde politique, les éditions Plantyn se sont exprimées.

Temps de lecture: 2 min

Les éditions Plantyn se sont excusées de la publication d’une interview de la coprésidente d’Ecolo Rajae Maouane dans un de ses manuels scolaires, lequel sera adapté dans les prochains jours, ont-elles annoncé jeudi.

« La diffusion d’une interview d’une personnalité politique dans l’un de nos manuels scolaires constitue une véritable erreur humaine que nous regrettons et dont nous entendons pleinement assumer la responsabilité », a commenté l’éditeur sollicité par Belga.

Cela « contrevient directement aux règles »

« Cette interview s’intègre dans un vaste et ambitieux processus pédagogique développé tout au long du manuel. Nous estimions pertinent d’évoquer le parcours de cette femme issue de la diversité et comptant aujourd’hui parmi les principales personnalités politiques du pays. Si l’intention didactique est louable et ne revêt en aucun cas une volonté de propagande politique, elle contrevient directement aux règles clairement définies en matière de contenus politiques dans les écoles », reconnaît l’éditeur.

Dans les prochains jours, une version revue et corrigée du manuel Tangram 2 (cours de français destiné au secondaire inférieur) sera proposée en libre accès via la plateforme Scoodle à l’ensemble des écoles. Il sera ensuite transmis en version papier aux écoles qui ont fait l’acquisition du manuel.

En attendant ces adaptations, Plantyn invite les enseignants concernés « à postposer le traitement du chapitre litigieux et à le retirer du manuel ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par blondin m, jeudi 1 septembre 2022, 19:11

    Pas très futé cet éditeur. Je veux bien qu'on cite des hommes ou des femmes politiques mais des vrai(e)s personnalités qui ont apporté un plus au pays.

  • Posté par Hiersoux Michel, jeudi 1 septembre 2022, 18:46

    Cette gamine n'a pas de cervelles et elle prétend faire de la pédagogie, Oust ! dehors, buiten, get out.

  • Posté par Bartet Guy, jeudi 1 septembre 2022, 17:28

    Bizarre. D'un côté, c'est une erreur humaine et de l'autre, cela s'inscrit dans un vaste projet pédagogique. C'est l'un ou l'autre mais pas les deux en même temps. Cela sent la justification à contrecœur.

  • Posté par stals jean, jeudi 1 septembre 2022, 17:28

    Je mets ma tête à couper que les écoles ou les élèves de sexe féminin peuvent se déguiser en "soldat de l'islam", ce manuel, peut importe sa valeur pédagogique, sa valeur tout court, elles vont se l'arracher...N'oublions pas que les écolos et Marouane sont pour le port du voile dans les administrations publiques aussi, comme les socialos, bien que dans les pays islamiques les femmes se battent et meurent pour que ce voile ne soit plus une obligation...les écolos "collabos" de ces islamistes radicaux? oui, oui, oui, surtout que ce voile n'est en rien religieux (son obligation n'est pas un prescrit du coran) cela fait partie d'une idéologie politique fasciste, oui fasciste, car prescrit par la charia islamique... je persiste et signe...

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une