Accueil Culture Cinéma

Cineworld au bord de la faillite: comment les salles de cinéma doivent se renouveler

La chute de Cineworld, géant mondial des salles de cinéma, jette un sombre nuage sur l’industrie du septième art. Entre une reprise incertaine et l’avènement du streaming, les exploitants de salles vont-ils survivre ? Pour Eddy Duquenne, CEO du groupe Kinepolis, l’heure est plutôt à la réinvention.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 6 min

C’est un cataclysme dans l’industrie du cinéma. Cineworld, le deuxième plus gros exploitant de salles au monde, est au bord de la faillite. Le groupe britannique, qui exploite près de 10.000 écrans sur 750 sites dans une dizaine de pays (et notamment aux Etats-Unis où il exploite Regal Cinemas, 7.200 écrans), croule sous le poids d’une dette colossale, notamment due à la pandémie et au rachat coûteux de Regal et celui avorté de Cineplex. La reprise trop faible de la fréquentation des salles post-pandémie ne lui permet pas de retrouver les fonds nécessaires à sa survie.

Cette chute pose la question de l’avenir des salles de cinéma à l’ère des plateformes de streaming et des séries reines. L’expérience cinéma est-elle en passe de mourir ? Eddy Duquenne, CEO du groupe Kinepolis, numéro un du secteur en Belgique et poids lourd européen, se veut rassurant. Pour son groupe et pour l’avenir des multiplexes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Z Pour Zorglub , vendredi 2 septembre 2022, 14:59

    comme on dit en haut lieu en France, ça m’en touche une sans bouger l’autre. Vu le nombre de merdes série Z pour ado boutonneux ou ménagères déprimés aux USA, des centaines de films qui ne sont jamais exportés vue leur qualité médiocre, on ne va pas les plaindre. Ils ont fait des choix de vie de merde, à consommer de la merde, ils en payent le prix. Le pire pays où vivre au monde

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs