Accueil Sports Cyclisme

Vuelta: plus de peur que de mal pour Remco Evenepoel

Au lendemain de la chute d’Alaphilippe, l’équipe Quick-Step a retenu son souffle en voyant le maillot rouge toucher le sol. Blessé superficiellement, le Belge a neutralisé ensuite les tentatives d’attaque de ses concurrents.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pratiquement 24 heures après la chute de Julian Alaphilippe dans un virage gauche-droite sur un macadam gras que la pluie n’avait plus rincé depuis une éternité, Remco Evenepoel est à son tour parti visiter le bitume dans une descente lors de la douzième étape. Le suiveur belge, en apnée, a retenu ses émotions lorsque les images captèrent l’événement. Très vite sur pied, à l’inverse de son champion du monde d’équipier et d’ami, le leader du Tour d’Espagne remit son capteur « Garmin » sur la potence, avec un calme olympien. Puis il se porta à la hauteur de la direction de course pour expliquer que les trois motos qui étaient juste devant lui avaient freiné « à bloc », provoquant cette irruption technique de rallye impropre à la course cycliste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs