Accueil Monde France

Brocanteurs, moules-frites et fête: après deux ans d’absence, la braderie de Lille revient

Après deux éditions annulées en raison de la pandémie, la plus grande braderie d’Europe fait son retour le 3 septembre.

Temps de lecture: 2 min

Elle revient : très attendue après deux ans d’absence dus au Covid-19, la braderie de Lille, considérée comme la plus grande d’Europe, redéploie ce week-end ses 80 kilomètres d’étals et quelque 8.000 exposants, pour « deux à trois millions de visiteurs ».

Pendant 34 heures, de samedi 8h à dimanche soir 18h, la ville se transforme en vide-grenier géant, avec des dizaines de milliers de places assises dans les restaurants, des terrasses élargies ouvertes jusqu’à 2H du matin, et des food-trucks, pour déguster une bière ou l’incontournable moules-frites.

« On va pouvoir à nouveau chiner à volonté, déambuler, faire de bonnes affaires, consommer et se régaler », a résumé mercredi Jacques Richir, adjoint à la maire, lors d’une conférence de presse.

Répartis sur 180 hectares fermés à la circulation, des milliers de riverains – habitants de Lille, Lomme et Hellemmes – des commerçants, mais aussi 600 brocanteurs professionnels et antiquaires, proposeront antiquités, vêtements de seconde main, jouets et autres objets hétéroclites.

« On est full »

Après deux ans d’annulations, « on s’attend à une grande édition », avec « deux à trois millions de visiteurs », Français, mais aussi Belges, Anglais, Néerlandais… », a estimé M. Richir.

Hôtels et locations « sont pris d’assaut », « la SNCF dit que les trains seront pleins », et côté inscriptions, « on est full », ajoute-t-il. « L’événement est à l’image de la ville » : « festif, bon enfant, sûr, accessible » avec son entrée gratuite, et « adapté à notre époque d’économie circulaire ».

Seul bémol : une grève dans les transports en commun, qui doit perturber la circulation des tramways et affecter légèrement la fréquence des métros.

La braderie se veut « écoresponsable » : depuis 2017, la vente d’objets neufs est interdite, sauf pour les commerçants sédentaires. Les coquilles des 500 tonnes de moules dévorées sont recyclées, notamment en dalles de carrelage. Blocs de béton, chicanes et barrières permettront « une fermeture parfaite » du périmètre, « entièrement vidé de ses voitures » dès vendredi soir. Les établissements pourront diffuser de la musique, mais pas organiser de concerts.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une