Accueil Sports Football Football à l'étranger

160 millions d’euros dépensés par un promu: les chiffres d’un mercato marqué par une domination anglaise

Ce 1er septembre, le traditionnel marché des transferts estival a fermé ses portes. En plusieurs semaines, des sommes colossales ont été dépensées, notamment en Premier League.

Temps de lecture: 6 min

La signature du prodige norvégien Erling Haaland à Manchester City a lancé sur les chapeaux de roue un mercato anglais de nouveau record, avec environ 2 milliards d’euros dépensés.

Avant de se faire prêter le milieu brésilien Arthur Melo (Juventus), jeudi, Liverpool a sorti un chèque – inédit pour les Reds – pouvant aller jusqu’à 100 millions d’euros pour arracher Darwin Nunez à Benfica, comme l’a fait Manchester United pour attirer Antony, l’ailier brésilien de l’Ajax Amsterdam.

Chelsea a copieusement dépensé, près de 300 millions d’euros au total, enrôlant notamment Raheem Sterling et Kalidou Koulibaly, mais surtout le Français Wesley Fofana, devenu mercredi l’un des défenseurs les plus chers de l’histoire (plus de 82 millions). Les Blues ont aussi recruté l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang, pour 12 millions d’euros selon le FC Barcelone, un transfert annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi par les deux clubs. «  J’ai des comptes à régler avec la Premier League et c’est tellement bon d’être de retour, c’est très excitant », a déclaré le capitaine du Gabon qui avait résilié son contrat avec Arsenal il y a sept mois.

Avec Antony, Lisandro Martinez, Casemiro et Christian Eriksen, Manchester United semble avoir terminé un mercato intéressant. Les Red Devils ont dépensé plus de 230 millions d’euros sur ce mercato estival afin de retrouver le Top 4 qui leur manque tant.

La Premier League a vu surtout Nottingham Forest, promu cette saison, dépenser plus de 160 millions d’euros pour transférer au total 21 joueurs. Manchester City, malgré les achats d’Erling Haaland et de Kalvin Phillips pour 60 et 40 millions d’euros, a surtout réalisé des transferts sortants. Raheem Sterling, Gabriel Jesus et l’Ukrainien Oleksandr Zinchenko ont été les principaux départs d’un mercato qui se termine sur une balance positive pour le club de Kevin De Bruyne.

Mais les Reds Devils n’ont pas trouvé d’issue au feuilleton Ronaldo : le Portugais (37 ans), remplaçant de luxe et désireux de partir pour jouer la Ligue des champions, n’a pas déniché de point de chute…

Allemagne : départs majeurs et arrivées clinquantes

La Bundesliga se retrouve orpheline de Haaland et de Robert Lewandowski qui, après huit années au Bayern Munich, a filé au FC Barcelone contre 45 millions d’euros.

Pour le remplacer, le club bavarois a réalisé un joli coup avec le Sénégalais Sadio Mané, lauréat de la Coupe d’Afrique des nations en 2022.

Le transfert le plus cher de l’été en Allemagne (67 millions) a aussi été réalisé par le Bayern avec le défenseur Matthijs de Ligt.

Dortmund, vice-champion d’Allemagne, pensait avoir trouvé le remplaçant de Haaland avec Sébastien Haller, mais l’attaquant ivoirien s’est vu diagnostiquer un cancer des testicules après sa signature. Le Borussia a donc recruté Anthony Modeste (34 ans) pour une saison.

Le RB Leipzig a réussi à conserver et faire prolonger jusqu’en 2026 son attaquant français Christopher Nkunku et a recruté l’international allemand Timo Werner, en manque de temps de jeu à Chelsea.

Liga : Barça actif jusqu’au bout, mercato calme pour le Real Madrid

Le mercato du Barça est le feuilleton de l’été en Espagne. Endetté d’environ 1,35 milliard d’euro la saison dernière, le club catalan a activé plusieurs leviers économiques pour obtenir rapidement des liquidités. Cela lui a permis de dépenser 153 millions d’euros pour cinq recrues, dont le défenseur central français Jules Koundé, en plus de Robert Lewandowski, sa plus grosse prise.

Les Catalans sont restés particulièrement actifs jusqu’au bout avec le départ de Sergino Dest, prêté à l’AC Milan, la séparation actée avec Martin Braithwaite, parti chez les voisins de l’Espanyol Barcelone, et l’arrivée du latéral droit espagnol Hector Bellerin. A noter les arrivées en transfert libre de Franck Kessie Andreas Christensen et Héctor Bellerín.

Le Real Madrid, champion d’Europe en titre, a investi 80 millions sur le milieu français Aurélien Tchouaméni, attendu comme l’héritier de Casemiro parti à Manchester United. Un mercato relativement calme pour les Merengue.

La dernière semaine a par ailleurs été rythmée par le départ d’Alexander Isak de la Real Sociedad vers Newcastle pour 70 millions, le recrutement en prêt de Kasper Dolberg (Nice) au Séville FC et l’arrivée d’Edinson Cavani au Valence CF du nouvel entraîneur Gennaro Gattuso.

Italie : la Juventus a recruté français

A la Juventus, les recrues sont souvent arrivées de France : la Vieille Dame a notamment attiré l’avant-centre polonais Arkadiusz Milik (Marseille) et les milieux argentins Angel Di Maria et Leandro Paredes, venus du PSG, premier adversaire des Turinois cette saison en Ligue des champions. Ce sont les Bianconeri qui ont dépensé le plus parmis les clubs italiens : plus de 102 millions dépensés avec notamment l’arrivée de Bremer venu pallier le départ de Mathias De Ligt vers le Bayern Munich.

L’AC Milan, champion en titre, s’est fait prêter par le Barça le latéral américain Sergino Dest pour pallier l’absence pour plusieurs semaines d’Alessandro Florenzi, blessé mardi. Les Rossoneri ont notamment transféré cet été Charles De Ketelaere pour une somme avoisinant les 35 millions en provenance de Bruges.

Quant à l’Inter Milan, elle a non seulement réussi à conserver Milan Skriniar, convoité par le Paris SG, mais aussi obtenu un renfort défensif de dernière minute jeudi avec l’arrivée en prêt de l’international italien Francesco Acerbi, venu de la Lazio Rome. Plus tôt dans le mercato, l’Inter Milan a réussi à rappatrier Romelu Lukaku sous la forme d’un prêt.

Ligue 1 : un PSG en partie remodelé

A Paris, l’essentiel du travail avait été effectué en amont par le conseiller football Luis Campos, chargé de régénérer l’effectif des champions de France et de solder l’ère Mauricio Pochettino, remplacé cet été sur le banc par Christophe Galtier.

Après la prolongation de contrat en grande pompe de Kylian Mbappé jusqu’en 2025, le PSG a enrôlé les milieux Vitinha, Renato Sanches et Fabian Ruiz, le défenseur Nordi Mukiele ainsi que l’attaquant Hugo Ekitike. Il a conclu son marché jeudi avec le milieu offensif et ex-capitaine de Valence, Carlos Soler (25 ans). Une fois n’est pas coutume, c’est surtout au rayon cessions que Paris s’est distingué. Antero Henrique, ex-directeur sportif du club mandaté pour trouver un point de chute aux nombreux joueurs jugés indésirables, a quasiment vidé le « loft parisien » (Kehrer, Herrera, Wijnaldum, Dina-Ebimbe, Areola, Paredes, Gueye, Kurzawa, Diallo, Dagba). Il n’a pas réglé définitivement le cas Mauro Icardi mais a exfiltré Julian Draxler au Benfica, via un prêt d’une saison.

L’attaquant sénégalais a été poussé dehors en août par l’OM, où les mouvements ont également été nombreux, dans le sillage du départ surprise de l’entraîneur Jorge Sampaoli.

Son remplaçant Igor Tudor peut s’appuyer sur les jolis coups réussis par la direction et le président Pablo Longoria (Alexis Sanchez, Jordan Veretout, Jonathan Clauss, Eric Bailly, Nuno Tavares). L’OM, en manque de liquidités, a aussi profité de ce mercato pour faire partir plusieurs indésirables grâce à une série de prêts (Arkadiusz Milik, Kevin Strootman, Paul Lirola, Luis Henrique, Jordan Amavi). C’est un prêt qui a également servi à faire revenir Amine Harit, le milieu offensif marocain, déjà passé dans la cité phocéenne l’an dernier.

Lyon, entré dans l’orbite de l’homme d’affaires américain John Textor, a lui a priori fini ses emplettes.

Le club, toujours présidé par Jean-Michel Aulas et qui cherche à se relancer après une piteuse saison (8e de L1, pas de qualification européenne), s’est surtout distingué en rapatriant deux glorieux anciens, Alexandre Lacazette (Arsenal) et Corentin Tolisso (Bayern Munich), et en faisant partir le Brésilien Lucas Paqueta à West Ham pour plus de 61 millions d’euros.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb