Accueil Énergie

Crise énergétique: les surprofits des centrales nucléaires d’Engie atteindront 9 milliards d’euros

Le gouvernement assure qu’il veut s’attaquer à ces surprofits alors que les calculs du bureau d’étude du parti d’extrême gauche montrent que le modèle actuel les ignore largement.

Temps de lecture: 1 min

Les centrales nucléaires belges peuvent s’attendre à un surprofit de 9 milliards d’euros sur la période 2021-2024 et seuls 17 % de cette somme seront écrémés, rapportent samedi De Standaard, Gazet van Antwerpen, Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg sur base de ce qui a été calculé par le PTB.

Le gouvernement assure qu’il veut s’attaquer à ces surprofits alors que les calculs du bureau d’étude du parti d’extrême gauche montrent que le modèle actuel les ignore largement. Sur les 9 milliards d’euros de bénéfices excédentaires attendus, seuls 1,5 milliard serait en effet taxé.

Cette forte augmentation des bénéfices est due au fait qu’Engie dispose d’une bonne partie de la capacité nucléaire non encore engagée et peut donc vendre aux consommateurs et aux entreprises belges à des prix bien plus élevés que ce qui avait été initialement estimé. Les distributeurs qui ont conclu vendredi un contrat d’achat pour avoir de l’électricité en 2023 paieront ainsi 380 euros le mégawattheure tandis que le coût pour Engie est estimé à 35 euros par mégawattheure.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, samedi 3 septembre 2022, 15:37

    Une chose m'echappe, dans les calculs du PTB Engie-Electrabel semble donc non soumis à l'ISOC ( https://assets.nationbuilder.com/pvdaptb/pages/8298/attachments/original/1662127042/220901_Dossier_PTB_Surprofits_Engie-Electrabel.pdf?1662127042), puisque seule est prise en compte, si j'ai bien lu ( rapidement j'avoue) la taxe nucléaire. Est-ce le cas? , cela dépasse mes compétences. Pourtant si je lis bien la synthèse des comptes annuels d'Engie-Electrabel pour 2019, < e résultat fiscal est négatif. L’impôt des sociétés est par conséquent nul.> ( p 4, https://corporate.engie.be/sites/default/files/uploads/note-de-contexte-comptes-annuels-electrabel-sa-2019-fr.pdf). A noter qu'alors, le résultat comptable du groupe était de 766 millions, résultat " affecté" par les pertes de l'année antérieure. Aussi les bénéficies de 9 milliards, calculées par le PTB pour ces 4 années, ne me paraissent pas si exponentiel. Le chiffre en soi donne le tournis, soit, mais il ne faut pas oublier de comparer. Quant à taxer plus ce résultat, cela est un autre débat, même si j'avoue qu'en ces temps de crise, je ne suis pas défavorable, sous quelle forme ? La aussi c'est un autre débat !

  • Posté par Vador Dark, samedi 3 septembre 2022, 13:03

    Et si on laissait Engie affecter ces bénéfices au reconditionnement et à la prolongation des réacteurs nucléaires au lieu de « bêtement » les taxer dilapider par l’état?

  • Posté par massacry olivier, samedi 3 septembre 2022, 15:23

    La taxation des bénéfices et l'exoneration de leur mise en réserve pour investissement à définir est l'un des meilleurs leviers existant, mais bon ce principe de base de la fiscalité semble inconnu de zerohedge.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, samedi 3 septembre 2022, 11:28

    Source PTB…

  • Posté par NICODEME CLAUDE, samedi 3 septembre 2022, 11:53

    Ou, à défaut, que nos journaux le fassent... Après tout, cela ne serait QUE du travail d'investigation qui devrait être réalisé avant même la publication d'un tel article.

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une