Accueil Sports Cyclisme Route

Un avertissement sans trop de frais pour Remco Evenepoel

Pour la première fois, Remco Evenepoel a été mis en difficulté par Primoz Roglic qui lui a repris 50 secondes. La panique n’est toutefois pas de mise chez Quick Step alors que l’étape-reine se déroule ce dimanche à la Sierra Nevada.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

À la veille de l’étape-reine, celle où la Vuelta atteindra son toit, soit 2508 mètres, ce dimanche à la Sierra Nevada, Remco Evenepoel a été attaqué pour la première fois depuis sa prise de pouvoir au Pico Jano. Comme prévu, c’est son poursuivant immédiat au classement général, Primoz Roglic, qui a mis le Belge en difficulté, sous la chaleur suffocante de la Sierra de la Pandera.

Après avoir laissé l’équipe Quick Step gérer l’allure du peloton jusqu’au pied du col, c’est Jumbo-Visma, avec Gesink d’abord, Harper ensuite qui a imposé son tempo. L’attaque de Roglic, la première depuis le départ, était donc prévisible et Evenepoel, au train, prit d’abord le choix de ne pas entamer trop tôt la poursuite avant de se mettre au travail. Privé de ses équipiers, émoussés par un travail permanent, le Brabançon s’est mis dans le rouge, ce qui n’était pas forcément nécessaire, récupérant toutefois son coup de pédales au gré de l’ascension au sommet de laquelle Roglic lui a repris une cinquantaine de secondes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs